15 septembre 2019

Le DFCO peut s’en mordre les doigts

Pour le compte de la 5e journée de Ligue 1, le DFCO a concédé le match nul sur sa pelouse de Gaston-Gérard contre Metz (0-0). Les hommes d’Olivier Dall’Oglio peuvent nourrir des regrets.

 

Florent Balmont sera suspendu contre Montpellier. Crédit : Nicolas GOISQUE
Florent Balmont sera suspendu contre Montpellier. Crédit : Nicolas GOISQUE

Avant la rencontre, Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur dijonnais, martelait que cette rencontre face à un autre promu, le FC Metz, était important dans la course au maintien. Les Dijonnais n’avaient pas le choix et devaient prendre les trois points. Mais par manque d’efficacité et de punch offensivement, les protégés de Dall’Oglio n’ont pas réussi à faire la différence et ont concédé le match nul sur leur pelouse. Pourtant, les Bourguignons ont eu les occasions pour terrasser les Messins. Lees-Melou, qui a fêté sa première titularisation en Ligue 1, a allumé la première mèche dijonnaise d’une frappe du gauche à l’entrée de la surface mais Didillon se couchait parfaitement (24e). Le capitaine, Cédric Varrault, était le deuxième à se montrer dangereux en reprenant de la tête un corner de Sammaritano. Pourtant seul au six mètres, le capitaine dijonnais ne parvenait à trouver la mire et le ballon s’envolait dans les travées de Gaston-Gérard (48e). A deux reprises, Bahamboula essayait de se montrer dangereux à son tour, mais sans succès (61e, 72e). Les regrets s’accentuent un peu au regard du scénario de la dernière demi-heure, favorable au DFCO. Vers l’heure de jeu, le milieu de terrain lorrain Cheick Doukouré écopait d’un deuxième carton jaune et prenait la direction du vestiaire.

Didillon est parti du bon côté. Crédit : Nicolas GOISQUE
Didillon est parti du bon côté. Crédit : Nicolas GOISQUE

Une histoire de penalty

En supériorité numérique, Dijon prenait un peu plus la mesure de son adversaire et bénéficiait d’un nouveau coup de pouce du destin quand l’arbitre de la rencontre désignait le point de penalty après une faute de Sarr sur Bouka-Moutou. Sammaritano se présentait face à Didillon mais perdait son duel face au portier lorrain, parti du bon côté (80e). Une parade déterminante assurant le point du nul à des Messins qui pourtant peuvent avoir aussi des regrets. Si la deuxième période était dijonnaise, la première était à l’avantage des Lorrains. Comme Sammaritano en fin de match, au début de la rencontre, Erding manquait son penalty. Le buteur turc a lui trouvé la barre transversale de la cage de Reynet (7e). En fin de première période, sur deux corners de suite, Erding puis Mandjeck voyaient leurs têtes détournées par le gardien bourguignon, décisif hier (45e). Le match nul semble donc logique mais Olivier Dall’Oglio regrette le manque d’impact offensif de sa formation. “Offensivement, on a manqué de tranchant. Il faut des changements de rythme forts. Il faut qu’on pèse plus que ça, qu’on soit plus solide, plus fort physiquement. Chaque point va compter. Il va falloir qu’on monte d’un cran pour atteindre nos objectifs.” (Source : DFCO.fr) Seul lot de consolation, le premier clean sheet de la saison, mais c’est trop peu avant un déplacement périlleux au Parc des Princes ce mardi face à l’ogre parisien.

Retrouvez les photos de la rencontre en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.