19 septembre 2019

Le DFCO se lâche et éclate Rennes

Un mois après surclassé l’Olympique Lyonnais (4-2), le DFCO s’est offert le scalp du Stade Rennais grâce à un doublé de Loïs Diony et à une réalisation de Jordan Marié. Dijon s’est totalement libéré et semble décomplexé.

Loïs Diony a inscrit ses deux premiers buts en Ligue 1. Crédit : Nicolas GOISQUE
Loïs Diony a inscrit ses deux premiers buts en Ligue 1. Crédit : Nicolas GOISQUE

Olivier Dall’Oglio le disait depuis quelques temps, les joueurs l’ont confirmé ce samedi soir face au Stade Rennais. Les Dijonnais se sont lâchés, fini la timidité liée à la découverte de la Ligue 1. Florent Balmont et ses coéquipiers ont validé leur progrès dans le jeu et ont surtout trouvé la recette pour être efficace. Une réussite offensive qui s’est résumée à un nom : Loïs Diony. Lui qui tâtonnait et qui cherchait à inscrire son premier but en Ligue 1, a débloqué son compteur en inscrivant un doublé. Buteur, Diony s’est également muet en passeur pour Jordan Marié sur le deuxième but. “Loïs Diony a amené énormément. C’est le meilleur match qu’il ait fait à Dijon“, lance l’entraîneur dijonnais qui a félicité et apprécié la prestation de son attaquant de 23 ans qui se sent libérer d’avoir ouvert son compteur dans l’élite. “C’est une explosion de joie au fond de moi. Cela fait plusieurs matchs que je suis bien, ce but l’a confirmé. J’aurais pu mettre un triplé, mais j’ai déjà mis deux buts et fait une passe décisive. Je suis très heureux, un rêve se réalise. Je dois continuer comme ça.” Dans le 4-3-3 aligné par Dall’Oglio, les Dijonnais ont maîtrisé une bien pâle équipe rennaise.

Jordan Marié a permis à Dijon de faire le break © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Jordan Marié a permis à Dijon de faire le break © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Diony, l’homme du match

Le trio Abeid-Balmont-Marié étouffe le milieu breton en mettant de l’impact. Une maîtrise et une fluidité dans le jeu rapidement concrétisées pour les Bourguignons, Diony, bien lancé par Abeid, est parti battre Costil (1-0, 7e). Quelques minutes plus tard, le DFCO effectuait le break par Marié, servi en retrait par Diony (2-0, 19e). Dijon avait la main mise sur la partie et pouvait compter sur un Baptiste Reynet solide pour conserver son avance (23e, 40e, 43e). Après la pause, le DFCO se montrait dangereux en contre, mais Diony et Sammaritano ne trouvait pas la faille (46e, 53e). Trop brouillons, les hommes de Christian Gourcuff sont incapables de réagir et de faire douter une équipe dijonnaise en confiance qui s’offre le luxe de corser l’addition. L’homme fort de la rencontre, Loïs Diony, servi par Bela parti en contre, inscrit un doublé (3-0, 78e). Grâce à ce succès, Dijon sort de la zone rouge et pointe à la 13e place. Au-delà du résultat et du classement, c’est au niveau de la confiance que Dijon s’est fait du bien. Et ça, c’est important pour la suite et surtout pour le prochain match à domicile contre Montpellier, un concurrent direct pour le maintien. Autant dire que ce match aura son importance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.