23 septembre 2020

L’Aventure a fait escale à Dijon

Durant trois jours, le petit monde des aventuriers s’est retrouvé aux cinémas Darcy et Olympia à Dijon pour la 25ème édition du festival du film d’aventure co-organisé par la ville de Dijon et la Guilde Européenne du Raid. Une édition riche de nouveautés avec une programmation de 28 films dont 16 en compétition officielle, la rediffusion de 9 films ayant marqués les 25 ans du festival ; la création du Prix du public ainsi que la mise en place d’ateliers vidéo : ces Écrans de l’Aventure sont décidément bien vivants !

 

Le public a été transporté du grand nord au grand sud : Groendland, Patagonie, Afrique du Sud … Mais aussi plus près de chez nous : Corse, Vercors, Suisse…

 

Sylvain Tesson et édric Gras au bar de l'aventure © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Sylvain Tesson et édric Gras au bar de l’aventure © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Émotions riches et variées

Le public a aussi découvert un peu plus l’itinéraire de grands noms tels Jean Baptiste Charcot, Jean Troillet ou Jean-Marc Boivin, partagé l’intimité des Mérous dans l’Atoll de Fakarava, traversé l’Asie Centrale à vélo derrière Claude Marthaler, escalader, plonger, grimper, traverser les océans passer 24 heures sous l’eau au milieu des requins, explorer la Papouasie….. Il a pu converser et interroger les aventuriers après les projections ou lors des bars de l’aventure, se procurer et faire dédicacer des ouvrages auprès de Sylvain Tesson, Antoine de Maximy , Maurice Thineyet de leurs nombreux compères… Il a pu s’enthousiasmer, rêver et s’entendre proposer d’aller au bout de ses propres rêves.

 

Mike Madgisen © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Mike Madgison © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La Toison d’Or en banquise

Côté compétition, car il y en avait une, la Toison d’Or du film d’aventure revient à‘”L’appel de la banquise” de l’américain Mike MAGIDSON,. Un film qui raconte le défi inspiré à Mike par sa rencontre avec Unartoq, le grand chasseur inuit du Groenland : 50 jours, totalement livré à lui-même dans le grand désert blanc, à affronter les
éléments, le froid, la solitude, à pêcher en brisant la glace, et à chasser le phoque pour assurer sa subsistance et celles des chiens de son traîneau. Mais n’est pas inuit qui veut.

 

 

Bixente Lizarazu © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Bixente Lizarazu © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le prix Ushuaïa TV pour Bixente Lizarazu

Plusieurs sportifs de renom étaient également présents durant ces écrans (surfeurs, alpinistes, escaladeurs….) Le plus connu du grand public était sans doute Bixente Lizarazu qui repart du festival avec le prix Ushuaïa TV pour un film sur …… la plongée et l’amitié avec le plongeur Frank Bruno. Bixente qui a avoué que l’émission de Nicolas Hulot le faisait rêver plus jeune

Le monde de l’aventure avait investit la capitale des Ducs de Bourgogne pour la 25 ème fois à l’occasion des Écrans de l’Aventure. Les aventuriers anciens et nouveaux vont repartir courir le monde jusqu’à la prochaine édition de ce festival que l’on attend déjà impatiemment !

 

l’ensemble du palmarès 2016 ICI  l’album photos des écrans 2016 ICI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.