17 août 2019

Une JDA convaincante domine Gravelines

Après la victoire sur le Portel acquise notamment grâce à un dernier quart de folie, on attendait la JDA Dijon Basket pour une confirmation lors d’un deuxième match à domicile face à Gravelines. Et Dijon n’a pas déçu produisant un basket de qualité avec un Isaiah Miles de gala. Jamais inquiété, la Jeanne s’impose 85-79, un écart qui ne reflète pas l’extrême domination dijonnaise mais qui s’explique par un relâchement coupable en fin de match alors que l’affaire était entendue depuis belle lurette.

 

Isaiah Miles a fait feu de tout bois © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Isaiah Miles a fait feu de tout bois © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Sur le site officiel de la JDA le coach Laurent Legname ne boude pas son plaisir : ” Je suis plus que satisfait ! Par rapport à la qualité du jeu proposé par Gravelines, qui était bien meilleure que ses deux premiers matchs et avec l’absence de Jacques dans la raquette, c’est un véritable exploit. C’est une très grosse satisfaction, il faut féliciter les joueurs !”

 

Miles débute son festival

Le match débute de façon équilibré et ce sont même les visiteurs qui font la course en tête un instant (8-10, 6′) après un dunk de l’ex Dijonnais Hesson. Mais Isaiah Miles qui a déjà bien débuté avec 2 contres en tout débt de rencontre commence son travail de pistoléro avec deux 3 pts qui claquent aux oreilles des nordistes et qui permettent à Dijon d’être devant après 10 minutes (22-19,10′). Dans la foulée la Jeanne défend bien dans ce second quart temps et c’est au tour de Julien de se mettre en valeur avec 3 tirs primés quasiment coup sur coup. Comme Keaton Grant n’est pas en reste la jeanne rentre aux citrons avec un petit matelas de 5 points après en avoir compté 8 d’avance.

 

A l'image d'Axel Julien la Jeanne a souvent été spectaculaire © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
A l’image d’Axel Julien la Jeanne a souvent été spectaculaire © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon ne faiblit pas.

On guette avec un peu d’inquiétude le retour sur le parquet des hommes de Laurent Legname car contre le Portel ils étaient complètement passés au travers de leur troisième quart. Mais là c’est tout le contraire qui se produit. Miles reprends son oeuvre avec deux paniers coup sur coup et Grant conserve l’adresse locale avec un nouveau trois point. L’avance locale repasse à 8 points (51-43,24′). Mbida qui prend le relais de Passave Ducteil (3 fautes) fait une entrée remarquée avec 2 panier au nez et à la “barbe ” d’Hesson. Brooks et Holston poursuivent le festival à 3 points de la Jeanne (67-54, 29′). 0 l’entame du dernier quart les hommes de Legname comptent 10 longueurs d’avance (67-57,30′).

 

La Jeanne s’envole puis s’arrête

Le festival offensif dijonnais continue, le jeu est fluide et spectaculaire, shoot extérieur bien sur mais aussi drive, pénétrations, tout y passe face à un BCM quasiment spectateur. Grant et surtout Miles se régale (81-65,37′). Le jeune américain réalise un match de dingue avec un exceptionnel 5/5 à 3 pts, 19 pts marqués, 7 rebonds pris et 26 d’évaluation. Seul bémol à la partition dijonnaise, une fin de match que les dijonnais laissent filer encaissant un 14-4 dont un 9-0 final qui ternit un tout petit peu la fort belle copie rendue ce lundi.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.