24 septembre 2020

Iron Man Hawaï : I Ferrer "une aventure humaine incroyable"

Isabelle Ferrer (Tri Val de Gray et AC Chenôve) participait samedi dernier au mythique Iron Man d’Hawaï pour la première fois de sa carrière. Déjà à la tête d’un palmarès bien fourni, elle a réussi une performance de choix supplémentaire en terminant 3ème de sa catégorie d’âge (40-44 ans) et première française de l’épreuve. 10h23’23 c’est le temps qu’il lui aura fallu pour parcourir les 226 km de l’épreuve. (3,8 km de natation, 180 km de vélo et un marathon pour finir !!) Isabelle revient pour DIJON-SPORTnews sur sa course.

 

Isabelle Ferrer : “Il est 7h10 et le départ est donné pour ce mythique triathlon à Hawaï. Je ressens l’ effervescence de ce grand événement mais l’ ambiance est plutôt détendue, nous sommes à Hawaï ! Il fait chaud, pas besoin de combinaison Néoprène, on aperçoit les poissons de multiples  couleurs lors de l’ échauffement pour rejoindre la ligne de départ 100 m plus loin….
Isabelle Ferrer a encore réussi une superbe performance © Finisherpix 2016
Isabelle Ferrer a encore réussi une superbe performance © Finisherpix 2016

….Je pars plutôt bien et dans les premières en natation.  Nous doublons les groupes d’ âges d’hommes partis 15′ avant nous  puis je perds le premier paquet. Je suis surprise de rattraper les hommes et reste collée un moment derrière eux. Un peu d’ inattention et la course se passe tout de suite moins bien. Je termine la natation en 01h03’19…

…..Le vélo est terrible, le parcours n’ est pas plat. C est une grande ligne droite d’ autoroute qui nous emmène tout  au nord de l’ île . Même au retour c’est terrible car le vent est de face. Pas fâchée donc de terminer cette partie dans un temps de  05h45’21 . J’ attendais la course à pied avec impatience. C’ est la discipline ou je m’ exprime le mieux surtout en cas de chaleur.  Je cours légère, et les ondes positives me parviennent.Je profite de ce moment unique, de ce lieu, de ces gens, de la température qui va me manquer pendant de longs mois en France. Je boucle le  marathon en 03:28:34.
En passant la ligne d’ arrivée, je pense à Fred, Je savoure ma chance d’ être en forme, d’avoir été au bout de cette expérience, de découvrir enfin après tant d’ années de triathlon cette fameuse course même si je connais pas encore ma place!
Je suis seule à Kona depuis une semaine et je gère les aléas du voyage ainsi que toute la course. Peut être aurais je  pu aller chercher la 2ème place qui est à 11″ devant, si j avais su!!
Je suis remplie d’émotions : quelle expérience humaine incroyable :  quand je pense au nombre de messages d’ encouragements que j ai reçu, à tous mes amis qui m’ ont soutenue sur du long terme et aussi aux gens que j ai rencontré à Kona, qui m’ ont aidée. Je suis une compétitrice comblée par cette édition 2016, je reste ambitieuse pour la suite !!!”

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.