24 septembre 2020

Castanet sur la route du stade dijonnais

Le Stade Dijonnais accueille sur sa pelouse de Bourillot pour la troisième fois en 4 journée de Fédérale 1. Après avoir reçu deux promus Nîmes et Villeurbanne pour des résultats plutôt décevants, les hommes de Bonventre et Humblot se mesurent ce soir à 19 h00 à Castanet Tolosan une formation de Haute Garonne (proximité de Toulouse) rompue aux joutes de ce niveau. Pourtant avec 3 maigres points au compteur Dijon n’a pas le choix et doit s’imposer.

 

Les Haut-Garonnais pointent actuellement à la 5ème place de la poule 4 avec un bilan de deux victoires (La Seyne sur mer et Lavaur) et une courte défaite à Nîmes. La tâche dijonnaise ne s’annonce pas simple mais pas impossible. En espérant que la crispation montrée lors des premiers matchs à Bourillot aura disparu.

 

Le Stade devra jouer plus juste que lors de ses premier matchs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Le Stade devra jouer plus juste que lors de ses premier matchs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Gommer les erreurs

Les deux premières prestations livrées à Bourillot face à Nîmes et Villeurbanne ont en effet laissé un goût amer au club cher à Pascal Gautheron et à ses nombreux supporteurs. De fait le stade a pêché sur ses deux rencontres par un manque flagrant d’efficacité dans ses temps forts mais surtout par un nombre incalculable de maladresses ou de mauvais choix dans les moments cruciaux des rencontres. On n’a pas compté les ballons tombés ou les passes inappropriées, ce n’était pas le but. Il faudra pour les jeunes Dijonnais se débarrasser enfin de la pression,, pour jouer plus relâchés et donc plus juste. Sans cela de toute façon point de salut possible face à une formation du calibre de Castanet.

 

La mêlée dijonnaise nous doit une petite revanche © Nicolas GOISQUE/NikoPhot  archives
La mêlée dijonnaise nous doit une petite revanche © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Soigner la conquête.

Pour pouvoir rivaliser et prendre le jeu à son compte, il faudra avant toute chose avoir des munitions. La mêlée dijonnaise a été en difficulté à Lavaur puis face à Villeurbanne même si le staff dijonnais n’était pas satisfait de la façon dont ce secteur du jeu avait été arbitrée face aux banlieusards lyonnais. On comptera sur l’orgueil des grognards du huit de devant pour relever la tête et gagner des ballons propres à exploiter. L’alignement en touche considérablement grandi à ‘intersaison a pour le moment plutôt bien moissonné sur ses lancers. Avoir des ballons, bien les exploiter, et on ajoutera évidemment bien défendre (les plaquages ratés sur l’essai de Villeurbanne avaient fait très mal !!), voilà trois travaux pas herculéens mais importantissimes pour les co équipiers de Baptiste Arvouet dans l’objectif de glaner enfin une première victoire qui ferait du bien.

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.