23 septembre 2019

DHC-Bordeaux : Les Ducs l’emportent face au leader

Hier après-midi, les joueurs du Dijon Hockey Club recevaient les Boxers de Bordeaux à Besançon pour le compte de la 15ème journée de SaxoPrint Ligue Magnus. La rencontre face au leader du classement s’annonçait compliqué pour les Ducs. Mais les Dijonnais ont réussi à s’imposer 4-2. Dijon se retrouve donc à la 10ème place du classement avec le même nombre de points que Grenoble (17 pts).

Dijon ouvre le score

 

Dijon ouvre le score dès le début de la rencontre © Nicolas Goisque
Dijon ouvre le score dès le début de la rencontre © Nicolas Goisque

Les Ducs se sentent chez eux à Besançon. Les Dijonnais sont les premiers à être dangereux devant la cage de Victor Goy. Alors que Bordeaux tente de s’installer dans la zone bourguignonne, Andersson va batailler pour récupérer le palet. Jensen a senti le coup venir. Il part en zone neutre plein axe pour recevoir le palet capté par Andersson. Le meilleur pointeur dijonnais s’envole en zone offensive seul face au gardien. Après une minute de jeu Dijon ouvre le score. 1-0 pour les Ducs.

Le jeu reprend. Dijon semble bien partie mais les sorties de zones hasardeuses vont vite être fatales aux Ducs. A la cinquième minute le défenseur dijonnais derrière la cage dégage le palet sur le Bordelais Gilbert. Il trouve Terrier plein axe. Le shoot est prit, Buysse est battu. Un but partout.

A partir de maintenant les Bordelais vont mettre la main sur palet. Dijon défend bien. Les attaques ne sont pas dangereuses et Buysse assure. Les Ducs se font peur à la 14ème minute. Deux attaquant Bordelais partent en contre pour jouer un deux contre un. Heureusement pour les Bourguignons les Bordelais tirent au dessus de la cage.

Les Dijonnais concèdent un power play à la seizième minute mais les Boxers n’en feront rien. La défense dijonnaise tient bon. Deux minutes avant la fin c’est au tour de Bordeaux de se retrouver à 4vs5. Les Ducs essayent de s’installer mais n’y arrivent pas et ne prennent aucun tirs dangereux. Retour aux vestiaires, un but partout.

 

Les Ducs prennent l’avantage

 

Goncalves a fait un match quasi parfait © Nicolas Goisque
Goncalves a fait un match quasi parfait © Nicolas Goisque

Les deux équipes reviennent sur la glace, tout est à faire. Les Bordelais mettent plus d’impact si bien qu’ils ne tardent pas à se faire pénaliser. Dijon obtient un power play à la 21ème minute. Dès le début Dijon s’installe. Edwards est le premier un prendre un  shoot, pas dangereux. Quessandier essaye à son tour. Il déclenche un tir depuis la bleue plein axe. Le palet atterrit sur le gardien. Enfin Jensen tente un revers mais c’est également raté. Le gardien Bordelais ne se laisse pas surprendre. Les deux équipes reviennent à cinq pour quelques secondes. Besh est pénalisé pour une charge contre la bande sur Goncalves. Nouveau power play mais Dijon n’y arrive toujours pas. Les Boxers effectuent le pressing qu’il faut et les Bourguignons ne sont pas dangereux.

Retour à cinq contre cinq. La partie s’éternise. On ne voit que peu d’actions franches. Bordeaux prend plus de tirs, néanmoins Dijon semble plus dangereux offensivement. A la 32 ème minute, l’effectif dijonnais travaille en zone bordelaise. Un gros travail est fait par Maher et Goncalves derrière la cage. Cela permet à Metais de récupérer le palet. Il coupe dans l’axe par la gauche, tire du revers, c’est dedans. Dijon mène 2 buts à 1.

Les Dijonnais ne sont donc plus en position de faire le jeu. Ils se contentent de défendre. Le dernier power play concédé par les Boxers en fin de tiers n’est qu’anecdotique puisque les Ducs n’ont pas cherché à prendre beaucoup de tir à la cage. Seul Edwards rate le cadre de peu vingts secondes avant la fin du tiers. On reste donc sur le score de 2-1 en faveur des Ducs à la pause.

 

Bordeaux revient avant de craquer

 

Les Bordelais fatigués n'ont pas résister en fin de match © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Les Bordelais fatigués n’ont pas résister en fin de match © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Bien que Dijon ne cherche pas à faire le jeu, une occasion d’alourdir la note est toujours la bienvenue. Goncalves part seul face au gardien en début de tiers plein axe. Il déclenche le shoot mais touche la barre. Les Ducs vont se contenter de jouer en contre comme à leur habitude. L’envie et la défense sont là du côté bourguignon mais les passes sont parfois hasardeuses et Bordeaux en profite. Les Boxers propose un beau jeu de passe pour tromper les Ducs mais Buysse assure et rassure sa défense. Les Dijonnais se réveillent un peu et tentent plusieurs offensives. Ils prennent beaucoup de tirs à la cage mais ils ne sont pas dangereux. Bordeaux met la pression, le match propose un peu plus de spectacle que durant le deuxième tiers.

A la 48ème minute le banc dijonnais est pénalisé pour surnombre. Les Bordelais vont en profiter en s’installant d’entrée de jeu dans la zone bourguignonne. Au terme d’un jeu de passe bien léché Gilbert obtient le palet seul face à la cage, il tire : c’est au fond. Il permet à son équipe de revenir à égalité 2-2.

Les Ducs doivent réagir et ils le font. Les locaux enchaînent les attaques. A la 52ème minute Goncalves part seul sur le côté droit, il fait le tour de la cage et sert Silvennoinen à la bleue qui tire en première intention. Joffre est devant le slot. Il dévie le tir, Goy est battu, Dijon reprend l’avantage 3-2. Les Ducs reprennent le jeu en main et les Boxers sont fatigués.

Un temps mort est demandé par les visiteurs à 1 min 20 de la fin pour sortir le gardien et jouer la supériorité numérique. Les Boxers sont installés mais Dijon défend bien. Si bien que le palet est intercepté par Quessandier qui donne à Stefishen. Ce dernier décale sur Jensen qui va inscrire le quatrième et dernier but dijonnais en cage vide à trois secondes de la fin. Victoire des Ducs 4 buts à 2.

 

Les Ducs prennent trois points au terme d’un match propre. Malgré des sorties de zone toujours compliquées et des power play infructueux, les Dijonnais ont assuré l’essentiel. Cette victoire permet à Dijon de rester dans la course. Prochain match de championnat Vendredi face à Nice à la patinoire Jean Bouin.
N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.