23 septembre 2020

Nice-DHC : Victoire précieuse avant Epinal

Ce vendredi les Dijonnais se rendaient à Nice pour le compte de la 16ème journée de Ligue Magnus. En déplacement deux fois ce week-end (match à Epinal dimanche) face à deux concurrents direct au classement, les Ducs jouent gros ce week-end. Hier, la première mission fut une réussite. Après un très bon premier tiers (1-3), le DHC s’est imposé 4-3 et prend 5 points d’avance sur son adversaire du soir.

 

C’est avec un effectif touché par les blessures que Jonathan Paredes et Morgan Persson débarque dans le Sud. En plus de Fallon et Rindal, Lamboley, White et Andersson ne sont pas sur la feuille de match.

 

Mansson (2 assists) Stefishen (2 buts 1 assist) et Jensen (1 but 1 assist) ont performé en attaque  © Nicolas Goisque/ Niko Phot
Mansson (2 assists) Stefishen (2 buts 1 assist) et Jensen (1 but 1 assist) ont performé en attaque © Nicolas Goisque/ Niko Phot

100% réalisme

Nice essaye de mettre la pression et Dijon est vite sanctionné (Metais, Charge incorrecte ; 1’40). Comme souvent, Dijon tue bien la pénalité et en profite également pour s’offrir deux contre-attaques, dont un 1 vs 1 entre Edwards totalement seul et le gardien qui fait l’arrêt. Nice a quelques bons shoots, mais Buysse est bien dans son match. Les Ducs sont au-dessus dans les duels physiques et attendent sereinement les brèches niçoises pour faire mal. Bataille derrière la cage locale, le puck est ressorti par la droite, passe à la bleue, lancé de Silvennoinen, le palet trouve Mansson qui dévie avant que Stefishen ne le pousse dans les filets ! (0-1 ; 8’51)

Peu de temps après, Joffre s’engouffre plein axe, il est mis en échec, récupération de Goncalves juste à côté, ce-dernier tente sa chance d’un tir du poignet (raté?) sans puissance mais qui, de par sa trajectoire, trompe Charton (0-2 ; 10’19). Nice essaye de réagir. Première alerte suite à un face off en zone dijonnaise remporté par les locaux, le puck est transmis et lancé rapidement, Buysse laisse un rebond, grosse bataille dans le slot, l’arbitre intervient, la rondelle était sous le cerbère dijonnais allongé. La deuxième sera la bonne : Carpentier fait le tour de la cage, résiste bien, repique à l’entrée du slot et lance du bout de la crosse tout en tombant, son tir vient trouver les filets (1-2 ; 12’05). Les niçois s’offre une grosse bouffée d’oxygène, qui ne durera que très peu de temps. Stefishen, encore lui, à côté du gardien, récupère le puck et enrhume son vis-à-vis d’un dribble somptueux pour s’offrir un doublé ! (1-3 ; 13’04) La fin du tiers est un peu plus tranquille, à 1′ de la fin un très bon lancé niçois aurait pu amener le danger, Buysse laissant le rebond, mais personne à la récupération.

 

Nice conserve toutes ses chances

Dijon est de nouveau pénalisé au bout de quelques secondes. Cette fois le powerplay local est bien installé, on joue beaucoup derrière la cage. Technique presque payante puisque une remise de l’arrière ne passe pas loin de permettre un but, sauvé grâce à un nouvel arrêt exceptionnel de Buysse, très vigilant aux trafics devant sa cage. Nice est plutôt bien dans ce second tiers, la défense dijonnaise retombe dans ses travers et laisse trop d’espaces. Heureusement pour l’instant Dijon peut compter sur une grosse performance de son portier. Dijon se rassure petit à petit en défense mais continue de jouer bas en attendant une possibilité de contre. 11’05, Edwards reçoit une belle passe et prend de vitesse la défense, arrive sur la gauche de Charton, lance lucarne droite : le puck frôle le montant . Dijon n’est pas passé loin du coup parfait. Les Aigles dans la foulée se font sanctionner (Faire trébucher pour Hoehe ; 11’48). Assez rare pour le souligner, les Ducs ne sont se procuré aucune occasion, le powerplay ne s’étant jamais installé. C’est Nice qui s’offre les plus grosses occasions à l’image d’un rebond laissé par Buysse que l’attaquant niçois n’arrive pas à conclure alors que la cage était ouverte. Silvennoinen, à 3′ de la fin écope d’une méconduite (10’+2′). Nice va enfin en profiter. Le cerbère dijonnais repousse un énième shoot, cette fois le rebond est exploité par Misura qui crochète et réduit la marque (2-3 ; 19’12)

 

Buysse a effectué 43 arrêts ! © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Buysse a effectué 43 arrêts ! © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Buysse et Jensen punissent les Aigles

À 2-3, le dernier tiers s’annonce sous haute tension. Pourtant, 43’50, Carpentier rejoint le banc des prisonniers pour Surnombre. Le DHC, plus efficace que jamais en supériorité, n’a besoin que de 20 secondes pour de nouveau faire le break. Stefishen, seul, lance le puck vers Jensen, le suédois dévie en lucarne : but d’école (2-4 ; 44’12). S’en suit une grosse pression niçoise pour essayer de revenir. Les pénalités de Goncalves (45’46) et d’Edwards (48’29) ne suffisent pas. Jensen passe même très près de tuer le match à 10 secondes de la fin d’une infériorité (48’19), mais ce-dernier rate son dribble face à Charton. Il faut attendre une 3ème sanction pour voir les Aigles revenir dans la rencontre (Maher, Cinglage ; 53’55). Beau jeu en triangle, échange derrière la cage, remise qui passe dans le slot pour Slovak en one timer au premier poteau : Buysse est battu (3-4 ; 14’41).Un Cinglage de Spelda vient couper l’élan niçois à 57′. Pour autant, les Ducs ne passent pas loin de se faire surprendre en contre-attaque. Perte de puck, break en 3 vs 2 pour Nice, bel échange, le tireur seul à droite perd son duel face au cerbère dijonnais bien avancé, couvrant une bonne partie de la cage. Dijon ne tente rien durant sa supériorité tandis que les Niçois attendent de revenir à 5 pour sortir Charton et tenter le tout pour le tout. C’est chaud sur la cage des visiteurs. Il faut un grand gardien dijonnais pour conserver l’avantage des Bourguignons. La défense tient, le DHC s’impose 3-4 !

 

Les Dijonnais ont effectué un bon premier tiers, avant d’être efficace en powerplay à un moment crucial de la rencontre. Nice peut avoir des regrets, une meilleure réussite devant la cage aurait pu faire pencher la balance. Au final, 46 tirs à 17 pour les locaux ! Un grand Henri-Corentin Buysse et une attaque réaliste ont permis au DHC de l’emporter dans un match « à 6 points ». Prochain rendez-vous, dès dimanche à Epinal !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.