20 octobre 2019

Le Derby Stade Dijonnais – Mâcon de retour à Bourillot

Voici une affiche qui devrait rappeler des souvenirs. La dernière confrontation entre les deux clubs remonte à la saison 2011-2012 avec le duo Melville Sinnott aux commandes; presque une autre époque. De retour cette année en fédérale 1 le stade retrouve donc un adversaire historique des années de fédérale 1. Sur le papier Mâcon est donné favori, mais regaillardis par leur dernières performances les jeunes stadistes comptent bien faire mentir les pronostics.

 

Mâcon c’est des moyens autrement supérieurs à ceux du stade mais les joueurs de Saône et Loire ont connu quelques ratés ces derniers temps et notamment une défaite chez le promu Nîmes (plutôt en forme pour sa part), il y a deux journées qui devrait donner des idées aux Dijonnais. Attention cependant, pas brillants non plus lors de la dernière journée (petite victoire sur Lavaur (9-3) les Sud Bourguignons auront les dents longues pour affirmer la suprématie régionale.

 

Dijon devra soigner sa conquête © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Dijon devra soigner sa conquête © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Evidemment motivés

Rassurés et libérés de la pression après leur deux victoires face à Grasse et Graulhet, les Stadistes restent sur une prestation correcte en Alsace face à Strasbourg. Mariano Rabago, le manager général du stade nous glisse malicieux : ” S’il pleut et qu’il y a du vent on pourrait assister à un bon vieux match à l’ancienne“. Il s’empresse d’ajouter : “je ne parle évidemment que de boue !!”. Plus sérieusement il décrit un groupe dijonnais très appliqué à l’entraînement cette semaine et qui a bien préparé cette rencontre avec les coachs. “Il n’est quasiment pas nécessaire de motiver les gars, pour ce genre de rencontre. Il y a bien sur la notion de derby mais en plus ils veulent confirmer leur rebond des dernières rencontres et s’offrir un nouveau pas vers le maintien“. Rabago Junior (Andréa) confirme les propos paternels : “On aborde ce match  de la meilleure des manières avec beaucoup d’enthousiasme et comme pour chaque derby on a encore plus envie de se surpasser pour gagner”. On répétera juste une nouvelle fois que les dijonnais devront habilement combiner fondamentaux (défense, discipline, conquête…) et enthousiasme sans confondre vitesse et précipitation. A partir de là …

 

 

Il faudra de l'audace et de l'application dans le jeu envoyé © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Il faudra de l’audace et de l’application dans le jeu envoyé © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Quel Mâcon ?

On l’a dit les deux dernières performance mâconnaises n’ont pas spécialement convaincu. Mâcon s’est également incliné à Strasbourg dans un choc de haut de tableau (22-15). Globalement à part les 74 points passés à Grasse en début de saison et à un degré moindre les 31 contre La Seyne sur Mer, les Mâconnais ne sont pas impériaux. Attention cela reste une formation très solide mais pas imprenable. On ne doute pas une seule seconde que le surplus de motivation habitant les Dijonnais à l’approche de ce derby soit évidemment partagé dans les rangs adverse. Comme on a coutume de dire : “la vérité, ce sera le terrain qui la donnera ! ” Et bien qu’il parle !!

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.