16 septembre 2019

Le Val d’Orge fait craquer le DFCO féminin

Le choc de ce groupe B de D2F a mal tourné pour le DFCO. Sans être réellement dominé dans le jeu, il a cruellement manqué d’efficacité dans les deux surfaces de réparation et s’incline lourdement 4-0 face à une équipe du Val d’Orge bien plus réaliste et appliquée collectivement.

TOUTES LES PHOTOS DU MATCH ICI

Dijon paye cash ses erreurs

Le score est dur pour le DFCO et Romane Bruneau, impuissante sur les 4 buts (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Le score est dur pour le DFCO et Romane Bruneau, impuissante sur les 4 buts (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Dans un stade des Poussots bien rempli, où les supporteurs du Val d’Orge sont présents pour faire du bruit, s’est déroulée l’affiche de cette journée de D2. Le DFCO et le Val d’Orge, deux dernières équipes invaincues du groupe B, s’affrontaient dans ce qui s’annonçait être un gros choc. L’intensité est mise dès l’entame de match, qui est plutôt équilibrée. Il n’y a pas vraiment de round d’observation mais les premières tentatives, notamment un coup-franc de Bultel aux 30 mètres, n’attrapent pas le cadre. La première grosse occasion est pour le DFCO, obligeant Pauline Benoist à la parade sur une frappe aux 16 mètres de Sarah Huchet. Puis Tiphaine Baujard n’est pas loin de semer la zizanie sur corner, Benoist devant s’y reprendre à deux fois. Finalement, les visiteuses ouvrent la marque grâce à Danaé Dunord, totalement oubliée sur un centre au second poteau après une contre-attaque côté droit (0-1, 32′). Peu de temps après, le Val d’Orge obtient un coup-franc aux 30 mètres pour un tacle trop engagé d’Alexia Trévisan, bien que la première faute semblait plutôt être sur la défenseure dijonnaise. Suite à petit cafouillage, Romane Bruneau réalise une parade au sol mais la balle rebondit directement sur la malheureuse Alexandra Atamaniuk qui envoie le ballon dans ses propres filets (0-2, 40′). Encaissant ce second but cruel contre le cours du jeu, le DFCO ne se désunit pas et continue d’attaquer, mais demeure trop brouillon dans les 20 derniers mètres et repart aux vestiaires avec ce score de 0-2. Le Val d’Orge aura fait preuve d’un réalisme maximal au cours des 45 premières minutes.

Le Val d’Orge déroule

Soirée à oublier pour Dijon et Charlyne Corne, sortie sur blessure (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Soirée à oublier pour Dijon et Charlyne Corne, sortie sur blessure (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Les Dijonnaises ont pris un coup sur la tête mais ne sont pas abattues et essayent de continuer à jouer après la reprise. Mais, malgré quelques opportunités de revenir à 2-1, le réalisme glaçant des visiteuses va définitivement enterrer les espoirs du DFCO. Lancée dans la profondeur par Dunord, Julie Machard récupère la balle grâce à un vent favorable et prend la défense de vitesse avant de s’en aller fusiller Bruneau en face-à-face (0-3, 54′). Sandrine Mathivet opère alors un changement et fait rentrer Charlyne Corne – de retour après quelques semaines de blessure – en tant qu’arrière gauche, Pauline Desbourdieux montant ainsi d’un cran. Dijon se procure une nouvelle belle occasion mais la frappe de Laura Bouillot dans l’angle, qui oublie peut-être un peu Desbourdieux au second poteau, est repoussée par Benoist. Le Val d’Orge est lui bien plus efficace et inscrit un dernier but similaire au précédent : une longue balle à destination de Machard trompe Baujard avec un rebond capricieux, et la francilienne ne laisse encore une fois aucune chance à Bruneau d’une frappe puissante sous la barre (0-4, 68′).

Une défaite sévère

Les joueuses du Val d'Orge peuvent fêter cette grosse victoire (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Les joueuses du Val d’Orge peuvent fêter cette grosse victoire (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

C’est très dur pour le DFCO, qui commet des erreurs défensives fatales et manque cruellement de liant collectif dans ses offensives. La formation bourguignonne, qui marquait déjà nettement moins de buts lors des dernières rencontres, voit maintenant sa solidité défensive voler en éclat alors qu’elle était la meilleure défense du championnat avant cette journée. Le Val d’Orge a même l’occasion d’enfoncer le clou mais la première tentative file au-dessus tandis qu’une autre est sauvée par Bruneau. Une frappe de Bultel à l’entrée de la surface détournée par Benoist, plusieurs fois décisive dans cette rencontre, n’y changera rien. Pour ne rien arranger à cet après-midi cauchemardesque, Charlyne Corne est obligée de céder sa place en toute fin de match après une mauvaise rechute, semblant de nouveau souffrir à la cuisse. L’efficacité aussi bien offensive que défensive aura été exclusivement du côté francilien ce dimanche après-midi. Pas forcément meilleures individuellement, les joueuses du Val d’Orge sont apparues bien plus cohérentes collectivement qu’un DFCO volontaire mais trop emprunté et brouillon, ce qu’il faudra méditer. C’est un coup d’arrêt, mais Dijon reste malgré tout dans le coup au classement.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.