20 août 2019

Le mouflon Pierre Alain Nicole champion du monde X Terra

Avec son club du Dijon Single Track qui a été particulièrement performant sur l’épreuve , Le mouflon  Pierre Alain Nicole est devenu fin octobre à Maui Hawaï champion du monde X Terra dans la catégorie 25-29 ans. Une superbe performance pour cet ex cycliste élite du SCO Dijon et déjà champion de France de la discipline. Les conditions de course à Hawaï étaient dantesque cette année comme nous le conte le champion.

 

Pierre Alain Nicole

Tout d’abord, ma préparation a été perturbée par une blessure. Fin septembre dernier, je me suis fait une déchirure à l’avant bras sur 4 cm… Ainsi je n’ai pas fait de VTT ni de natation pendant quasiment 1 mois. Je faisais des grosses séances de vélo de route et à pieds…Je suis retourné dans un bassin et sur mon VTT une semaine avant de partir. Autrement dit, je n’étais pas trop serein. Mais je sentais que j’avais des jambes de feu.

 

Ancien cycliste sur route Pierre Alain a été à l'aise sur le parcours  VTT  © Organisation
Ancien cycliste sur route Pierre Alain a été à l’aise sur le parcours VTT © Organisation

Condition dantesques

Mon vol c’est bien passé et je suis arrivée la bas reposé près à en découdre ! Au fur et à mesure, je commençais à ressentir la pression monter car les conditions étaient assez difficiles ici (il y avait de grosses averses chaque jour et le terrain était devenu très boueux). D’autre par la mer était déchaînée. Il y avait des vagues tellement grosses que nous pouvions pas trop nous entraîner en mer la semaine avant la course… Pour la mer, c’était à mon avantage. Cependant j’ai broyé un peu du noir quand je voyais toute cette pluie tomber sur le terrain.

 

Du plaisir en natation

Le jour J, je me sentais bien. Comme prévu, il y avait de grosses vague et de la boue comme jamais. Apparemment, c’était l’édition la plus dure à cause des  conditions mais je n’ai pas changé ma stratégie: Partir vite et finir à bloc ! Pour la natation, j’ai pris beaucoup de plaisir dans les vague et j’ai fais ce que j’ai pu avec la houle et le peu d’entraînement que j’avais . Je suis sorti un peu plus loin que d’habitude mais j’étais déjà 5 ème dans ma catégorie de groupe d’âge à la sortie.

 

A l’aise en vtt et course à pied

Pour le vélo, je pensais que la boue allait me désavantager étant un pur routier. Cependant mon petit gabarit me permettait de bien monter les gros pourcentages du parcours, tandis que les autres mettaient le pied à terre. J’ai pris des risque et j’ai chuté à plusieurs reprise… Je me suis fait de grosses frayeurs.En arrivant sur le parc à vélo pour la course à pied, j’ai compris que j’étais 1er mais je ne savais pas si mon avance était confortable. Le parcours était taillé pour moi car il y avait un gros dénivelé. Cette année je me suis senti vraiment bien en course à pied.. Donc j’étais confiant. C’était vraiment dur mais j’ai réussi à gardé une bonne allure !

 

Pierre Alain s'interroge sur son avenir proche © DST
Pierre Alain s’interroge sur son avenir proche © DST

Pro l’an prochain ?

Au final je passe la ligne et j’apprends que je gagne en groupe d’âge… De plus je fais 20e au scratch alors que la cinquantaine de pros était pourtant partie en première vague 4 min avant moi…En étant champion du monde dans mon groupe d’âge, j’ai gagné mon inscription pour défendre mon titre l’année prochaine. Cependant je ne sais pas si je ne vais pas passer pro l’année prochaine..J’ai pris beaucoup de plaisir sur Les triathlons verts et je compte travailler cette discipline car cela me convient bien sachant je peux passer des paliers, surtout en VTT…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.