20 août 2019

Superbes performances du DST aux “Mondes” X Terra

10 Mouflons du club Dijon Singletrack se sont envolés pour Mauï, sur l’archipel d’Hawaii, fin octobre, pour y disputer les championnats du monde de XTERRA (format tout terrain du triathlon, composé de 1500m de natation, 35km de VTT et 10km de trail). Ils n’ont pas fait les choses à moitié, puisqu’ils ont ramené 1 titre de champion du monde, 2 titres de vice champion du monde, et 3 top 10 !

 

Pour se qualifier à cette finale mondiale, ils devaient terminer dans le top 3 de leur catégorie sur au moins une des manches partout dans le monde.Malgré une natation très houleuse, un VTT boueux à cause des grosses pluies des jours précédents, et un temps chaud et humide, ils ont tous donné le meilleur d’eux mêmes !

 

Charly Sibille © DST
Charly Sibille © DST

Chez les 20-24 ans, Charly Sibille est monté sur la 2e marche du podium et est donc vice champion du monde, lui qui s’était qualifié au XTERRA France en devenant vice champion de France 20-24 ans. Sorti 11e de l’eau à Mauï, il signe le meilleur temps vélo dans sa catégorie, et terminera finalement 2e de sa catégorie et 6e au scratch, un an après avoir été sacré champion du monde ! Charly évolue déjà à haut niveau en VTT, et participait à ces championnats du monde pour la 3e fois. Le Jurassien Valentin Fleury, également issu du vélo et qualifié sur la manche française de XTERRA, a terminé 8e dans cette catégorie, pour sa 1ère participation !

 

Pauline Aigon ©DST
Pauline Aigon ©DST

Chez les 20-24 femmes, Pauline Aigon (championne de France de XTERRA) est la nouvelle vice championne du monde, derrière une autre bourguignonne , Camille Jobard (qui rejoindra peut être le club d’ailleurs). Sortie 4e de l’eau, Pauline est rattrapée par Camille au cours du VTT. Longtemps à la lutte pour la 1ère place, l’écart creusé à vélo par Camille était trop gros pour que Pauline puisse la rattraper. Pauline finira à 10 petites minutes de Camille …! Elle évoluera l’an prochain sur le circuit XTERRA européen, avec le Team Léon !

 

 

Pierre Alain Nicole © DST
Pierre Alain Nicole © DST

Chez les 25-29, Pierre Alain Nicole, ancien cycliste élite avec le SCODijon et champion de France XTERRA, est devenu champion du monde après une course maîtrisée de bout en bout ! 5e à la sortie de l’eau, il bouclait le VTT 2e amateur et 1er de sa catégorie (et signe le 1er temps vélo par la même occasion) derrière le talentueux jurassien Loïc Doubey ! Pierre Alain est finalement 3e amateur, mais surtout, Champion du monde 25-29 ! Le mosellan Arnaud Taurelle, (vice champion de France XTERRA et 1er de sa catégorie en Belgique) a terminé au pied du podium dans cette catégorie, 4e, malgré une belle remontée à vélo, qui lui a permis de remonter des places après être sorti 23e de l’eau ! Arnaud, qui évolue également à haut niveau en VTT, a découvert le cross triathlon et le XTERRA il y a 2 ans, et ses gros progrès en natation lui ont permis de se qualifier à cette finale mondiale !

 

 

Les mouflons à Hawaï © DST
Les mouflons à Hawaï © DST

Dans la même catégorie, Amandine Witzmann (qualifiée sur la manche française) a terminé 13e ! 19e à la sortie de l’eau grâce à ses progrès en narration depuis ses débuts en triathlon, elle a tout de même souffert des vagues puis de la chaleur, mais reste satisfaite de sa première participation à ces mondiaux ! Chez les 35-39, l’isérois Eric Phillibert, qui s’était qualifié sur la manche française, a terminé 10e de sa catégorie grâce à une course solide !David Prunier (qualifié sur la manche danoise après y avoir pris la 2e place) a bouclé ces championnats du monde 13e, grâce à un bel effort fourni à VTT, après être sorti de l’eau 27e ! C’est la fin pour lui d’une belle saison, puisqu’il avait participé à 4 manches européennes !

 

Le reste de la bande © ST
Le reste de la bande © ST

Chez les femmes 35-39, Elise Monniaud a terminé 11e, elle qui s’était qualifiée sur le XTERRA France ! 26e a l’issue de la natation, très gênée par les vagues, elle a tout donné pour grappiller des places ! Grand sourire à l’arrivée pour cette ancienne rugbywomen de l’équipe de France féminine reconvertie au triathlon il y a 2 ans ! Enfin, chez les 40-44 ans, Benoit Buffet (qualifié sur la manche allemande) a terminé 20e ! Qualifié tardivement, il avait tout de même fait une belle préparation pour être prêt à affronter cette échéance !

 

Alexis Monterrat © DST
Alexis Monterrat © DST

Le XTERRA, discipline de prédilection des mouflons, permet à ces champions de s’illustrer chaque année depuis la création du club en 2011, et de montrer les valeurs qui animent le troupeau ! Ils sont chaque année de plus en plus nombreux à se qualifier, et on espère que ça va durer ! Ils étaient cette année 13, avec la qualification en plus de Gerald Lenourry, Phillipe Besse et Timoté Gaugry qui n’ont pas fait le déplacement.

 

Petit historique des mouflons au XTERRA Hawaï : 2011 : Gerald Lenourry, Céline Augueux, Timoté Gaugry et Gregory Greff 2012 : David Phillipe, Charly Sibille 2013 : Tony Nivot 2014 : Tony Nivot 2015 : Charly Sibille, Tanguy Nivot, Éric Lichtfouse, Tony Nivot, Phillipe Besse, Xavier Joly . Hawaï: terre de mouflons Deux semaines plus tôt, un autre mouflon avait pris part au championnat du monde d’Ironman (3,8km de natation, 180km de vélo et 42km de course à pied) à Kona, une autre île d’ Hawaï. Alexis Monterrat s’était qualifié sur l’Ironman de Maastricht en prenant la 2e place de son groupe d’âge ! A Hawai, il a finalement fini en deçà de ses espérances, en 11h40, au terme d’une course placée sous le signe de la chaleur.

 

 Les 10 mouflons du X Terra 2016 © DST
Les 10 mouflons du X Terra 2016 © DST

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.