19 septembre 2019

Le DFCO féminin piétine à Toulon

Le DFCO féminin n’a pas réussi à retrouver le chemin de la victoire après sa défaite contre le Val d’Orge, il y a deux semaines. Poussif dans le jeu, il n’a pu mieux faire qu’un match nul (1-1) à Toulon, lanterne rouge du championnat.

Un DFCO à réaction

Le DFCO revient frustré du Var (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Le DFCO revient frustré du Var (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Si le Sporting Club Toulon est dans la zone rouge de ce groupe B, depuis quasiment l’entame du championnat, les Varoises avaient déjà tenu en échec Toulouse et le Val d’Orge sur le score de 1-1. Deux équipes qui, comme le DFCO, jouent pourtant le haut de tableau. Le promu court toujours après son première succès en D2, mais ne se laisse pas faire. Et si les premières minutes de la rencontre sont plutôt dijonnaises, les visiteuses commettent trop rapidement des erreurs et des pertes de balle qui profitent à Toulon, ne se faisant pas prier pour ouvrir le score grâce à Ponchau (1-0, 10′). Un but qui a le mérite de piquer le DFCO, qui se réveille un peu. Lindsey Derré égalise suite à un cafouillage (1-1, 24′). Peu de temps avant la pause, Agnès Kouamé manque un face-à-face avec la gardienne adverse, et les deux équipes rentrent donc aux vestiaires sur ce score de parité.

Un nul frustrant

Le DFCO fait du surplace (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Le DFCO fait du surplace (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Le DFCO revient en seconde période avec davantage d’intentions de jeu, mais sans réussite. Dijon a le ballon et exerce enfin un pressing qui gêne Toulon, mais manque de réalisme et ne parvient pas à terminer ses actions. Un match nul qui laisse un goût amer aux Dijonnaises, qui comptent dorénavant 5 points de retard sur le Val d’Orge, et même 6 avec le goal-average particulier qui leur est défavorable. “Je suis assez déçue, on savait que quand une équipe de bas de tableau en reçoit une du haut de tableau, elle est plus motivée.”, note Charlyne Corne qui était remplaçante ce dimanche. “On fait des erreurs bêtes et on se met au niveau de l’adversaire, c’est énervant. Je suis repartie doublement frustrée de Toulon, d’une part pour le score et d’autre part pour ne pas avoir pu aider les copines sur le terrain en étant sur le banc.” Une frustration que partage l’attaquante Laura Bouillot : “Je suis déçue. On est dans le dur à cause de nombreuses blessures et de suspensions. On a besoin de retrouver cette envie et cette rage de gagner, mais surtout retrouver des chemins de passes, d’être efficaces dans tous les domaines. On manque de fond de jeu et tactiquement on n’est plus en place. On doit vraiment se reconnecter et travailler ensemble pour reproduire du jeu et prendre du plaisir !” Avant la trêve hivernale, le DFCO aura peut-être l’occasion d’évacuer (un peu) sa déception à Vendenheim en Coupe de France, ce week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.