20 août 2019

DHC-BDL : Les Ducs s’en sortent avec un point

Vendredi soir les joueurs du Dijon Hockey Club ont reçu les Brûleurs de Loups de Grenoble pour le compte de la 27ème journée de SaxoPrint Ligue Magnus. Les Ducs s’inclinent après prolongations 2 buts à 1. Les bourguignons s’en sortent avec un point face à des Grenoblois qui confirment leur invincibilité du moment.

 

Les Grenoblois ouvrent le score

 

Les Grenoblois ont mit la main sur le palet d'entrée de jeu © Nicolas Goisque
Les Grenoblois ont mit la main sur le palet d’entrée de jeu © Nicolas Goisque

Les Brûleurs de Loups mettent la pression d’entrée de jeu. Comme à son habitude Dijon défend et joue le contre. La défense locale tient bon mais les contres dijonnais n’arrivent pas au bout. Horak est dans un bon soir. Grenoble, la crosse sur le palet, passe à la vitesse supérieure. Miettinen sert Kuralt qui envoie le palet au fond grâce à un tir puissant. Grenoble mène 1-0 à la septième minute. Les différentes attaques dijonnaises pour tenter de revenir manque d’efficacité. De plus les Ducs se sont retrouvés à 4 vs 5 à quatre reprises. Les Dijonnais ont surtout défendu durant ce premiers tiers. La dynamique des Ducs est bonne mais ce sont bien les Isérois qui ont été les plus opportunistes. Fin du tiers 1-0 pour Grenoble.

 

Les Ducs sont bousculés mais reviennent au score

 

Henri-Corentin Buysse a été irréprochable pendant la rencontre © Nicolas Goisque
Henri-Corentin Buysse a été irréprochable pendant la rencontre © Nicolas Goisque

Les visiteurs continuent de mener l’attaque. Les offensives s’enchaînent dans un jeu de passes bien huilé. Les tentatives individuelles iséroises continuent mais ne vont pas jusqu’au bout. Buysse fait le job dans la cage et la défense tient bon. Le tiers est ponctué de beaucoup de pénalité. L’ambiance est électrique sur la glace mais aucune des deux équipes ne parvient à installer un jeu de puissance dangereux. Stefishen, Mansson et Arnaud sont conduit sur le banc des pénalités suite à un bagarre en fin de tiers. C’est Edwards qui va profiter de ce power-play pour ramener son équipe à égalité. Servi par White au second poteau Edwards pousse le palet au fond des filets. Horak est battu. Un but partout à la fin du tiers.

 

Dernier tiers morose et prolongations fatales pour les Ducs

 

Les Grenoblois confirment leur invincibilité du moment © Nicolas Goisque
Les Grenoblois confirment leur invincibilité du moment © Nicolas Goisque

Les Grenoblois sont toujours à l’offensive dans le dernier tiers. Les visiteurs font tout ce qu’ils peuvent pour reprendre l’avantage mais ils manquent de réussite devant la cage. Dijon se contente de défendre sans être dangereux en attaque. La partie se déroulent sans encombres malgré un power play concédé dans chaque camp et l’arbitre siffle la fin du temps réglementaire.

 

Malgré une très belle prolongation de la part des locaux ce sont bel et bien les Grenoblois qui vont terminer la partie. Les Dijonnais, fatigués d’avoir défendu pendant tout le match,  n’arrivent plus à tenir les Isérois. Rodman envoie le palet alors que Buysse est masqué. C’est fini, Grenoble remporte le match 2 buts à 1.

 

Les Ducs s’inclinent mais ils ont eu le mérite de prendre un point face à une équipe bien plus forte. Les Dijonnais ont montré de l’envie et de la solidité en défense. Un match positif malgré la défaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.