20 août 2019

Coupe de France. LFCF-DFCO : En route pour les seizièmes !

 

Face à une très belle et combative équipe de Louhans-Cuiseaux, le DFCO a fait preuve de rigueur pour s’imposer en seconde période, concluant enfin de nombreuses occasions pour s’imposer logiquement (0-2) et filer en 16ème où il retrouvera Bordeaux.

 

Jérémie Béla a mis un terme aux espoirs de Louhans à la 70ème minute ® Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Jérémie Béla a mis un terme aux espoirs de Louhans à la 70ème minute ® Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Une entame compliquée.

Dans un froid glacial, et sur une pelouse rendue difficile par le temps, le début de rencontre a malgré tout été très animé. Poussés par un public en feu, les Louhannais ont plusieurs fois alerté Benjamin Leroy durant les trente premières minutes mais le DFCO a cependant obtenu les occasions les plus franches. Pierre Lees-Melou butera par trois fois sur Florent Petit, excellent dans ce match, Diony ne parviendra pas à finir et Martin ne sera pas récompensé malgré un joli lob. A la mi-temps, le DFCO domine, mais les Bressans n’ont pas abdiqué.

 

La délivrance en seconde période.

Louhans-Cuiseaux va craquer quatre minutes après le retour des vestiaires. Julio Tavares, conclut avec de la réussite un centre de Pierre Lees-Melou et permet à Dijon de passer devant (0-1, 49′). Peu avant l’heure de jeu, Kamin, ancien joueur d’Évian manquera une occasion servie sur un plateau d’argent. Louhans-Cuiseaux laisse filer sa chance et, dix minutes plus tard alors qu’il venait d’entrer en jeu, Bela fait le break d’une frappe lointaine, déviée par un défenseur Louhannais (0-2, 70′).

 

Marvin Martin a joué une grosse partie de la rencontre sans problèmes  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Marvin Martin a joué une grosse partie de la rencontre sans problèmes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Continuer sur ce chemin.

Les Louhannais y croiront jusqu’au bout, mais le DFCO restera sérieux en fin de match et se qualifiera pour les seizièmes de finale (à Bordeaux). Ce match lance 2017 sur de bons rails et confirme la volonté de Dijon  qui a su rester sérieux dans les dix dernières minutes qui ont tant fait de mal durant la phase aller du championnat . Autre point positif, Marvin Martin a joué 70 minutes sans ressentir la moindre douleur, de bon augure pour la suite de la saison…

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.