26 octobre 2020

La JDA Fauteuil malmenée à Meylan

La JDA Fauteuil était ce samedi  à Meylan dans la banlieue de Grenoble pour un  match reporté initialement prévu le 7 janvier. Après une première période accrochée et pauvre en points, les Dijonnais, privés pour ce match de l’américain Zach Beaulieu, et qui jouent aussi sans leur ancien capitaine Guillaume Legendre, écarté du groupe, ont explosé durant le troisième quart temps. La réaction d’orgueil finale n’a pas suffit et Meylan s’impose finalement assez largement (59-44). Dijon (12 match joués) reste sur trois défaites évitables après son exploit à Lille et  est 9ème sur 11 d’un classement difficilement lisible, les équipes ayant joué entre 12 et 15 matchs selon le cas !!

 

La JDA fauteuil encaisse une troisième défaite de rang © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
La JDA fauteuil encaisse une troisième défaite de rang © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Un troisième quart dévastateur

Dès le premier quart-temps les 2 équipes se rendent coup pour coup, la JDA, coachée par Anne Filice, propose une défense individuelle tout terrain mais n’arrive pas a stopper les attaques des locaux. De la maladresse et quelques pertes de balle ne permettent pas aux coéquipiers du capitaine Sébastien Verdin de passer devant à la pause (22-19, 20′). Le retour des vestiaires est compliqué  pour les Bourguignons  avec une attaque statique, un ballon qui ne vit pas et un temps faible qui dure trop longtemps. Dijon  encaisse un sévère  18-6 et se retrouve mené de 15 longueurs au moment d’entamer le dernier acte.

 

Vaine réaction d’orgueil

 

C’est dos au mur que la JDA entame cette dernière ligne droite. Un sursaut d’orgueil et l’équipe redevient combative, le jeu collectif en attaque est retrouvé ce qui permet d’arrêter l’hémorragie et faire jeu égal avec Meylan, mais pas de revenir au score.Ce dernier quart  se clôt sur un score de 19-19. Au final les banlieusards grenoblois l’emportent donc  59-44, malgré ce résultat et avec les encouragements du banc et des supporteurs l’équipe a prouvé qu’elle pouvait réagir et se battre jusqu’à la dernière seconde. Le prochain match a domicile aura lieu le 4 mars contre CAPSAAA Paris. Il faudra réagir pour stopper la spirale de défaites.

 

Le capitaine Sébastien Verdin garde confiance © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Le capitaine Sébastien Verdin garde confiance © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Le mot du capitaine Sebastien Verdin

un match qui était à notre portée encore une fois. On a pourtant bien commencé, car même si l’on réalisait beaucoup d’erreurs, on a fait jeu égal jusqu’à la mi-temps. Malheureusement nous sommes capable du meilleur comme du pire, et nous nous sommes complètement effondrés dans le 3e quart-temps… C’est vraiment dommage. Après un sursaut d’orgueil nous avons fait égalité dans le dernier quart, mais le mal était déjà fait . Nous jouons à un niveau où les erreurs se payent  casch. Il  faut vraiment que l’on apprenne à être plus régulier. Certes il nous manquait Zach malheureusement, mais aucun joueur n’est irremplaçable et on aurait du faire le job pour palier son absence, car on a les joueur et la condition physique pour.Notre équipe est bosseuse et nous avons deux semaines pour préparer un gros weekend avec la réception de paris le samedi, et un match à Lyon le dimanche. A nous de montrer notre vraie valeur, de prendre conscience de nos réelles qualités d’équipe, et d’aller gagner ces deux matchs! J’y crois et j’ai confiance. Nous l’avons fait à Lille, nous pouvons le refaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.