18 août 2019

Battu à Fleury, le CDB se complique la tâche.

Depuis le début de saison, le coach dijonnais du Cercle Dijon Bourgogne, Christophe Maréchal avait pointé les mois de janvier, février comme primordiaux et constituant sans doute un  tournant dans la quête de play-offs de son équipe. Avec une seule victoire pour 4 défaites le bilan est plutôt décevant. La victoire samedi prochain face à Nice devient impérative car la défaite d’hier soir à Fleury (29-28) a quand même rétrécit le chemin menant à l’objectif , dommage.

 

Après son excellent départ dans cette LFH 2016-2017, le Cercle Dijon Bourgogne a éveillé de grands espoirs chez tous ses supporteurs; ceux d’une participation aux play-offs qui fuit le CDB depuis maintenant 5 ans et qui laisserait augurer de lendemains meilleurs. En difficulté depuis la reprise en 2017, les filles de Christophe Maréchal vont devoir réagir pour s’éviter, ainsi qu’à leurs fans, une grosse désillusion.

 

 

La gardienne fleuryssoise Julie Foggéa a grandement participé à la victoire de ses couleurs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
La gardienne fleuryssoise Julie Foggéa a grandement participé à la victoire de ses couleurs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Occasions manquées.

Face à Fleury, hier soir, un adversaire largement à sa portée et en plein doute cette saison, Dijon a raté le coche. Pourtant en tête de 4 longueurs peu avant la pause (9-13, 24′), les Dijonnaises se  font rattraper par l’enjeu et se  crispent laissant revenir l’adversaire au lieu de lui enfoncer la tête sous l’eau. Un écart que Dijon avait su creuser après un quart d’heure de jeu équilibré durant lequel la pression est palpable des deux côtés du terrain. Skolkova en échec aux tirs et Foggéa  plutôt à son affaire dans la cage locale,sont deux des facteurs qui ne permettent pas aux Bourguignonnes de maintenir l’écart qui fond comme neige au soleil pour n’être plus que d’une longueur à la pause (12-13, 30′)

 

La bonne partie de Tamires Araujo n'aura pas suffit © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
La bonne partie de Tamires Araujo n’aura pas suffit © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Fleury saute sur l’occasion

Pas forcément plus flamboyantes que leurs adversaires d’un soir, les Fleuryssoises sentent que la victoire est à leur portée. Pour elles il s’agit d’une opportunité de se relancer dans la course aux fameux play-offs. La seconde période reprend et les deux équipes toujours crispées se rendent coup pour coup, personne ne parvenant à creuser un écart de plus de deux buts. Foggéa continue cependant à faire des misères aux attaquantes dijonnaises et, malgré une Araujo efficace au pivot dijonnais, (5/5 hier soir) Fleury fait un trou décisif au plus mauvais moment pour les coéquipières de Léa Terzi (28-25, 57′). Dijon tente de revenir mais échouera à une longueur (29-28, 60′), ne conservant que le goal average particulier; un bien maigre bilan qui ne le satisfait évidemment pas.

 

Léa Terzi, la capitaine dijonnaise rameutent les troupes avant Nice © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Léa Terzi, la capitaine dijonnaise rameutent les troupes avant Nice © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

La réaction de la capitaine dijonnaise Léa Terzi

” A partir du moment où nous étions à +4 en première mi temps et que nous les avons vues revenir à -1 juste avant la pause nous avons ressenti une crispation générale ! Que l’on soit conscientes de l’enjeu du match c’est bien, Que cela nous empêche de nous exprimer pleinement Cela l’est moins. Nous n’affichons pas la même forme qu’en début de saison c’est évident. Nous avons des blessées ce qui entraîne également moins de rotations à l’entraînement aussi, et l’absence de Barbara Moretto et son bras gauche sur la base arrière réduit nos options … Maintenant ce n’est pas l’heure de chercher des excuses. Toutes les équipes ont leurs petits problèmes et doivent avancer avec.  Nous devons gagner contre Nice peut importe comment.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.