26 octobre 2020

Le DFCO féminin fait éclater Grenoble

Dans ce choc du groupe B de D2F, c’est le DFCO qui a pris l’ascendant sur Grenoble. Et de quelle manière ! Rapidement menées au score, les Dijonnaises ont réagi pour inverser la vapeur et logiquement s’imposer (1-4) face à des Grenobloises nettement moins inspirées.

Le DFCO taille patron

Solanet a essayé de donner du rythme en première mi-temps (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Tatiana Solanet a inscrit un but somptueux pour donner l’avantage au DFCO (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Après son très large succès face à Nîmes le week-end précédent (7-1), Grenoble se présentait comme un adversaire plus que redoutable pour le DFCO. Alors, forcément, quand les Grenobloises ouvrent la marque dès les premières minutes de jeu, on avait de quoi être inquiets. En effet, après une succession de ballons hasardeux dans les 20 derniers mètres dijonnais, Winie Mapangou centre fort devant le but et la malheureuse Laura Magnin-Feysot détourne le ballon de la tête dans ses propres buts (1-0, 12′). Mais les visiteuses ne se laissent pas démonter par cette ouverture du score grenobloise. Le DFCO obtient un corner après une occasion de Laura Bouillot. Sur celui-ci, botté par Tatiana Solanet, la gardienne néo-zélandaise Erin Nayler est trop courte et Alexia Trevisan s’élève plus haut que tout le monde pour remettre les compteurs à égalité (20′, 1-1). Peu de temps ensuite, dans une position excentrée à près de 30 mètres des buts adverses, Tatiana Solanet envoie une frappe somptueuse qui vient se loger dans le petit filet opposé (24′, 1-2). Un coup de génie qui permet au DFCO de prendre le contrôle de la rencontre.

Une rencontre maîtrisée

Pauline Desbourdieux a inscrit le but du break (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Pauline Desbourdieux a marqué le but du break (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Ces deux buts mettent les Dijonnaises en confiance. Celles-ci vont dominer et parfaitement maîtriser le match jusqu’à la pause, les Grenobloises étant dépassées et bien trop laxistes dans leur pressing. Le DFCO lui s’évertue à joue proprement. Le troisième but est à cette image, avec des relances successives d’Alexia Trevisan et Agnès Kouamé, pour Alexandra Atamaniuk dont la passe en profondeur vers Pauline Desbourdieux élimine un bloc grenoblois totalement désorganisé. Si la première frappe de Desbourdieux est repoussée par Erin Nayler, cette dernière est impuissante sur la deuxième tentative pleine de sang-froid de la Dijonnaise, qui marque là son deuxième but de la saison (1-3, 34′). Un avantage net à la pause. Mais les Dijonnaises ne se laissent pas aller à la reprise et font tout pour aggraver encore le score. Sur une offrande de Tatiana Solanet au second poteau, Laura Bouillot manque toutefois sa tête face au but qui lui était ouvert. Mais ce n’est que partie remise pour l’attaquante dijonnaise qui, là aussi sur une passe de Solanet, marque d’une très belle reprise de volée, imparable pour la portière grenobloise (1-4, 58′). Les locales se montrent en-dessous dans l’impact physique et peinent à sortir la tête de l’eau. Sur une récupération de Mary Chappe, Laura Bouillot offre un bon service à Alexandra Atamaniuk à l’entrée de la surface de réparation mais la frappe de celle-ci file au-dessus du cadre. Les Grenobloises quant à elles n’arrivent pas à se créer de véritables occasions et s’inclinent donc logiquement face à des Dijonnaises qui s’offrent là un match référence. De bon augure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.