23 octobre 2020

Le DBHB remporte un vrai derby face à Besançon

En recevant son voisin bisontin ce soir au palais des sports le DBHB avait pour objectif principal de renouer avec la victoire après trois revers de rang tout en prenant sa revanche sur le rival régional qui l’avait copieusement dominé au match aller.

 

Medhi Ighirri Toujours absent c’est Naudin qui prend la mène du jeu dijonnais en ce début de match devant un palais des sports bien garni avec la présence de nombreux scolaires mais aussi d’un contingent non négligeable de supporteurs bisontins ayant effectué le court déplacement jusqu’à Dijon.

 

Pierrick a été très en vue en début de match © Georges Cautarutti /DBHB
Pierrick a été très en vue en début de match © Georges Cautarutti /DBHB

Naudin/Rognon, duel de capitaines

Comme souvent c’est Pierrick Naudin qui ouvre le score suite à un premier pénalty sifflé en faveur des locaux. Dijon semble bien rentré dans son match avec une bonne agressivité défensive , un deuxième ballon récupéré et Naudin double la mise en fin de jeu de transition (2-0,2′). Les défenseurs dijonnais sautent sur tout ce qui bouge mais l’immense pivot et capitaine bisontin Rognon trouve des solutions dans les rangs adverse (3-3,7′). Dijon défend toujours fort ce qui permet à Diot d’effectuer des arrêts. Le DBHB fructifie les munitions récupérées et, avec un Naudin qui inscrit déjà son 5 ème but personnel, fait un premier écart (7-3, 12′). Rognon se rappelle alors au bon souvenir dijonnais et les premières précipitations locales couplée à l’exclusion temporaire de Loupadière, offrent à leur tour des opportunités que les visiteurs ne se privent pas de saisir (8-8, 17′). Tout est à refaire. Richardson prend un premier temps mort.

 

Le combat a été rude ce soir © Georges Cautarutti /DBHB
Le combat a été rude ce soir © Georges Cautarutti /DBHB

Duel acharné

Dans cette seconde partie de première période tout est plus laborieux. L’intensité défensive a baissé d’un cran à Dijon mais surtout les attaques se font plus approximatives avec des transmissions mal assurées, quelque tirs précipités et plus de fébrilités. Il n’en faut pas plus pour voir les visiteurs prendre les devants sous l’impulsion de Laguillaumie (10-12, 24′). Le match est plutôt rythmé et les duels féroces; on assiste bien à un derby. Naudin est plus endifficulté en cette fin de période mais deux coup de butoir de François Marie et un dernier but au pivot de Poletti laisse le suspens intact aux citrons (13-14,30′).

 

Mano à mano. 

Dès le retour sur le parquet, deux réalisations de Lemal redonnent l’avantage à Dijon (15-14, 32′). La tension est palpable et les équipes se rendent coup pour coup (18-18,40′). La débauche d’énergie est certaine des deux côtés parfois au détriment de la lucidité. Besançon défend étagé depuis la reprise ce qui gêne Dijon qui laisse des ballons en route que Brkljacic notamment se fait un plaisir de convertir en but (20-20, 45′). On ne peut reprocher aux Dijonnais de mettre du coeur à l’ouvrage, l’envie est clairement là et Naudin retrouve enfin, à propos le chemin des filets pour redonner deux longueurs d’avance aux siens, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps (22-20, 47′). Un contre dans la foulée de Poletti contraint Christophe Viennet à prendre un temps mort (23-20, 47′).

 

Dijon ne lâche pas le morceau

Poletti trouve des espaces dan la défense étagée bisontine, mais les visiteurs ne veulent pas lâcher le morceau comme cela et Brkljacic qui a pris les affaires en mains côté bisontin réussit de belles choses mais a également du déchet dont profite Poletti ou Loupadière en contre (26-22,52′).

Poletti s'est régalé au coeur de la défense bisontine © Georges Cautarutti / DBHB
Poletti s’est régalé au coeur de la défense bisontine © Georges Cautarutti / DBHB

Hellal déclenche les hourras du palais suite à une parade particulièrement spectaculaire. En difficulté sur les tirs d’arrières Dijon trouve son salut sur l’aile de Loupadière ou au coeur de la défense avec Marco Poletti. Tout n’est pas parfait mais quand Besançon prend son dernier temps mort à un peu moins de 3 minutes du terme Dijon pointe toujours avec trois longueurs d’avance (27-24, 58′). Un nouvel arrêt d’Hellal, un 7ème but pour Poletti , la solution en cette deuxième période et Dijon tient son derby (29-26, 60′).

Le DBHB retrouve la victoire et un bel état d’esprit ce soir, il va falloir maintenir cela lors des prochaines rencontres.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.