31 octobre 2020

DBHB – Besançon : réactions dijonnaises

Après la victoire du Dijon Bourgogne Handball dans le derby face à Besançon, DIJON-SPORTnews a recueilli les réaction du coach adjoint Samuel Pecaud et de l’arrière David Chanussot 

 

© NikoPhot
© NikoPhot

Samuel Pecaud

Cela fait du bien. On avait un peu le match aller en travers de la gorge. On avait pris neuf buts, on s’était fait rosser et en plus un peu chambrer. Au delà de ça il fallait qu’on gagne pour s’éloigner de la zone un peu dangereuse. On a pris des points sur Valence , sur Besançon et on ne sait jamais, si les 5 premiers commencent à perdre des matchs ou ont des blessés, il faut qu’on soit là au cas où pour ne rien regretter et jouer. Ce soir c’était un vrai derby avec de l’intensité défensive, quelques petits trous d’air de chaque côté mais du suspense, du public c’était bien, une bonne soirée. Le maître mot c’était la victoire, ramener les deux points. Après il faut qu’on se rassure parce que c’est vrai que mentalement, on est fébrile et en deçà de ce qu’on peut faire et du jeu qu’on peut produire mais je pense que ça viendra avec des victoires, notamment à domicile. On venait d’encaisser 4 défaites de rang à la maison et là on s’est remis un peu dans l’axe. On est dans le classique je casse la spirale pour retrouver une certaine dynamique, on va donc essayer d’aller gagner à Billère et finir la saison dans de bonnes conditions. J’espère que Medhi va revenir rapidement dans l’équipe, ce qui ne devrait pas tarder ce qui nous permettra d’avoir un peu plus de rotation sur le jeu, plus de solutions tactiques avec des enclenchements différents, bref que ça revienne un peu dans le bon sens

 

David Chanussot

l’essentiel est là, il fallait absolument gagner ce match chez nous, c’était Besançon, il y avait ce contexte derby. On avait à coeur devant notre public de réparer le match aller où on avait fait un non match en passant complètement au travers. C’était crucial et on a fait le job on est donc satisfait ce soir. La clef c’était de les prendre à la gorge, il fallait qu’on les étouffe défensivement, qu’on se rende le match facile car on sait qu’en attaque on peut être des fois un peu fébrile.

© NikoPhot
© NikoPhot

Là avec une grosse défense on a pu récupérer des ballons e derrière mettre des buts dit faciles. On savait ue ça allait être compliqué et u’il fallait s’accrocher jusqu’au bout, c’est ce qu’on a fait et il ont fini par craquer alors qu’on a maintenu le cap. J’espère que cela va nous servir de déclic pour continuer à bien travailler la semaine qui arrive et aller faire un coup à Billère. On sait que la fin mars va être compliqué mais on va prendre les matchs un par un en se défonçant à chaque fois, tout est encore possible pour le DBHB”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.