30 octobre 2020

France de cross : Iheb Gtari, le 4ème homme !

Iheb Gtari, jeune Tunisien est arrivé en septembre dernier à Dijon pour poursuivre ses études à l’UFR STAPS. Il intègre vite le collectif athlétisme du DUC pris notamment en charge par Hervé Assadi. Vite à son aise au sein du groupe, il a participé à la médaille d’argent historique du club aux championnats de France de cross élite par équipe. Le jeune homme raconte son parcours avec le club.

© Valentin Palcau
© Valentin Palcau

Un groupe parfait pour m’améliorer

En début d’année universitaire, en septembre 2016, quand je suis venu en France, mon objectif n’était pas d’abord de poursuivre  ou même de progresser en athle c’était plutôt un objectif scolaire et l’obtentionde mon Master à l’ufr staps de Dijon. Mais après quelques jours, j’ai croisé Mr Hervé Assadi,  mon entraîneur actuel et  Le 17 septembre 2016, j’ai effectué ma première séance d’entraînement avec le DUC.  C’était vraiment un immense plaisir de s’entraîner avec lui. Nouveau Tunisien “étranger” intégrant  cette équipe, j’ai rejoint le groupe de Fabien Palcau, Alexis Miellet, Emmanuel David,  mon cher ami Renaud rosière et encore d’autres bien sûr comme le jeune Alexis chambrion. Comme l’ambiance est super dans l’équipe je n’ai pas eu beaucoup de difficultés pour rentrer dans l’ambiance du groupe. On rigole, on s’amuse. Il n’ y a pas de protocole entre (athléte/entraîneur) ou entre (athlètes eux même) et surtout il y a du potentiel dans ce groupe.  Cest avantageux quand tu te te retrouves dans un groupe où il y a que des champions :  Fabien qui fait 2ème aux Europes de cross l’année dernière, Alexis qui a un bon chrono sur 1500m 3:42 sec et Renaud qui fait vice champion de France Élites en salle sur 800m et qui a un bon chrono 1:47 sec.  Pour moi c’est  vraiment avec un groupe pareil que je peux m’améliorer…..
Iheb aux inter régionaux © Hervé Assadi20ème aux inter régionaux
…..Ma première compétition était le cross universitaire de Bourgogne Franche Comté quenous avons  gagné avec une certaine aisance  même si Alexandre Bourgeois “le triathlete qui fait partie de l’equipe de cross aussi” n’était au top de sa forme.  Mais le vrai test était la finale des championnats inter-universitaire à Montbéliard où j’ai fini 2 ème derrière le numéro 4 mondial sur 1500m Baptiste Mischler et pour moi cette performance était un coup de pousse qui m’a motivé et qui m’a donné envie de m’entraîner encore plus.  Hèlas une semaine après, je me suis blessé à la  cuisse ce qui m’a empêché de garder ce rythme de progression. Du coup je suis resté en dehors sans pratique sportive pour 2 semaines et j’ai perdu quasiment 50% de ma forme.  Avec mon entraîneur et un peu de patience, j’ai repris ma forme (pas 100%) petit a petit et  je commençais à revenir pour  les inters régionaux où j’ai terminé 20 ème en individuel et 1er par équipe  devant L’équipe de Reims.
© Valentin Palcau
© Valentin Palcau

Un sacré esprit d’équipe 

 …..Depuis le début de saison tout le monde parlait d’une médaille par équipe au championnats de france Cross Country et c’était l’objectif de tous (athlètes/ entraîneurs/dirigeants … ) On est parti la veille de la finale, toute l’équipe ensemble. L’ambiance était conviviale, on a dîné ensemble, ce qui m’a permis personnellement d’éliminer  du stress. Cette compétition était tout de même nouvelle pour moi; ces france c’était une  première grosse expérience.Tout le monde était prêt . Le jour même de la compétition on était pas trop contractés parce qu’on savait qu’on avait une chance de podium donc on étaient confiant. On a commencé l’échauffement et plus le départ approchait plus on se concentrait.  A 10 minutes du départ on a fait un petit débriefing avec les entraîneurs pour donner les dernières consignes.  Juste après,  chose que j’oublierais jamais et qui prouve qu’il y a un esprit d’équipe au DUC , Alexis Miellet ) m’appelle et m’encourage on me donnant quelques conseils.  Quand ça vient d’un entraîneur c’est encourageant mais quand ça vient d’un coéquipier qui peut être à certains moments de la course un rival c’est émouvant et c’est motivant.  C’est ce qui me restait en  pensée  après la médaille…..
Un beau cadeau pour Manu 

Comme je n’ai pas beaucoup d’expérience je suis parti un peut vite et je me suis mis en détresse dès le début de la course mais ce n’tait pas  intelligent et pas la bonne stratégie non plus pour faire une excellente performance.  Heureusement je me suis vite dit que  le mieux était de garder un peu de jus et de rester un peu prudent par rapport aux  autres coureurs.

© Valentin Palcau
© Valentin Palcau

Garder ce même rythme pendant 4 tours était risqué et j’ai donc  ralentis un peu . Au fur et à mesure de l’avancée de la course, je commençais à gratter un par un des concurrents, jusqu’au dernier tour où j’ai mis de l’amplitude dans mes foulées.  Après  un bon sprint à la fin j’ai réussi à doubler une dizaine d’athlètes et à finir 72ème. Juste avant que je ne  vois le classement par équipe, j’étais déçu parce que je me disais: ” si moi 72ème,  je fais 4ème de l’equipe ça va être compliqué de faire un podium par équipe; et franchement pour moi c’est la première fois que je pensais autant au classement par équipe qu’au classement individuel.  Finalement nous terminons second et nous validons l’objectif visé dès le début de saison.  Je pense que c’est un beau cadeau pour notre Leader Manu qui passe master l’an prochain. Une catégorie  où je lui souhaite la bonne chance.  Maintenant c’est une semaine de repos et après on attaque la saison de piste au cours de laquelle  j’espère pouvoir battre mes records de 1500m et 800m”

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.