24 octobre 2020

France de cross : retour sur la journée historique du DUC

Il y a 15 jours à St Galmier, le Dijon Université Club devenait vice champion de France par équipe (élite homme) de cross country, une performance inédite pour le club dijonnais. Une journée que l’on est pas près d’oublier au club et que nous raconte Jean-Jacques Renier, l’un des entraîneur évidemment comblé

 

Les 20 coureurs du DUC, les entraîneurs, le Président et les parents accompagnateurs ont vécu une journée Historique pour le vieux club presque centenaire (il les aura en 2020), au Championnat de France de cross, sur le très bel hippodrome de Saint Galmier, devant plus de 12000 spectateurs.

 

Alina Palcau  © Valentin Palcau
Alina Palcau © Valentin Palcau

Alina Palcau donne le la !

C’est la cadette, Alina PALCAUD seule rescapée des représentantes du DUC qui ouvrait le bal. Après une brillante prestation réalisée lors de la 1/2 finale des Championnats de France, il y a 3 semaines où elle terminait à une magnifique 4ème place, elle avait à coeur de faire encore mieux. Concentrée et décidée, elle s’élançait prudemment, comme à son habitude pour pointer un peu au delà de la 50 ème place dans le 1er tour. Puis, elle allait réaliser une fin de course remarquable pour grignoter des places et terminer à une très belle 31 ème place. La journée commençait bien, le soleil montait un peu plus haut au dessus des Monts du Forez.

 

 

Alexis Chambrion © Valentin Palcau
Alexis Chambrion © Valentin Palcau

Chapeau Chambrion

On se souvient en cadets garçons, qu’Alexis CHAMBRION, chef de file de l’équipe cadets, était parti très vite à la demi finale et avait terminé à la 9 ème place. Plus décidé que jamais, il enfila le bleu de chauffe pour partir tout en contrôle et se positionner à la 60 ème place dans la première boucle. Conscient de ses possibilités, il ne faisait qu’accélérer pour finir au sprint à une brillante 17 ème place. Cet exercice hivernal lui permettra de se positionner sur la piste dés cet été avec de belles ambitions. L’équipe des cadets du DUC grâce à des places homogènes, prend la 14è me place avec Pierre Castella (192ème) Nathan Doras (214), Isaac François (283) et Théo Wey (299). La température montait encore d’un cran.

 

 

Mélanie Lustremant © Valentin Palcau
Mélanie Lustremant © Valentin Palcau

Chacun donne le meilleur

Dans l’épreuve des Juniors filles, Lucie PACOT s’employait pour terminer à la 155ème place, Rachel FOULON se positionnait à la 211 ème place. Un peu plus tard, lors de la course des juniors, Nabil BBAYA finissait 86 ème comme pour conjurer tous les petits problèmes de santé qu’il avait connu cet hiver et croire au printemps. Sur le cross court, l’espoir Manon SUMMO franchissait la ligne à la 195 ème position, non sans avoir bien lutté. En Elites Feminines, après avoir connu des problèmes aux tendons lors de la demi finale, l’espoir du DIJON UC, Mélanie LUSTREMANT partait un peu derrière par peur de la distance (8,4 km). Bien lui en prenait car elle terminait tout proche du top 100 (106ème) et une brillante 17 ème place de la catégorie espoir. Elle tirait ainsi avec application, un trait sur sa belle saison hivernale pour se tourner vers les beaux jours de la saison estivale.

 

Apothéose finale

C’est alors que la tension montait d’un cran sur l’hippodrome de Saint Galmier, baigné d’un chaud soleil, au pied de la source BADOIT. Soudé comme jamais, le collectif Elite du DUC après un echauffement appliqué, passait à l’action. Dès le coup de pistolet, on put juger de l’ambition des Universitaires, au passage du 1er kilomètre couvert à plus de 20km/h. Au bout de 3kms, on voyait plus clair Alexis Miellet était positionné dans le Top 40, Fabien Palcau juste derrière, le vieux briscard de Manu David pas trop loin accompagné d’Alexandre Bourgeois, Iheb Gtari un peu distancé semblait alors en difficulté. La course s’accélérait et le peloton s’étirait également, toujours sur un rythme d’enfer, il fallait tenir les 10 km à cette allure! Les coureurs de Dijon, renseignés par les coachs et l’encadrement sur le bord du parcours savaient que le gros coup était possible et pas loin mais qu’il ne fallait rien lâcher pour ne pas hériter d’une médaille en chocolat.

 

© Valentin Palcau
© Valentin Palcau

 

C’est dans le dernier tour que, propulsés par une ambition collective née d’une bonne préparation et du secret désir de marquer l’histoire du cross National et du DUC que les maillots rouges  passèrent à l’attaque. Alexis Miellet finissait la dernière ligne droite tel un coureur de 1500 m qu’il est, avec un finish qui le propulsait à la 17ème place individuelle (il devenait également vice champion de France de cross Espoirs!), Fabien Palcau malgrè un hiver compliqué jetait ses dernières forces dans la bataille pour terminer 31ème, Manu DAVID le Trailer, malgré ses 38 printemps réalisait un véritable exploit pour s’arracher à une énorme 33ème place, c’est finalement Iheb Gtari qui avec un finish incroyable remontait à la 72ème place. Pour le DUC, Alexandre Bourgeois complétait en passant la ligne en 88ème position suivi de l’international de 100 km Jérémy PIGNARD (145) et des espoirs Alban VULLIEZ (165) et Hugo BOUDOT (347).

 

© Valentin Palcau
© Valentin Palcau

 

L’attente pour connaitre la couleur de la médaille était de courte durée. C’est dans une explosion de joie que les Ducistes apprenaient que le gros coup était réalisé! Terminer à la deuxième place du championnat de France de cross Elite n’était jamais arrivé dans l’histoire du vieux DUC. Le célèbre banc bourguignon pouvait être entonné sur le podium par l’équipe récompensée et tous les membres du DUC présents, devant la France du Cross, la journée avait été belle et l’avenir prometteur leur appartenait aussi.

 

© JJ Renier DUC
© JJ Renier DUC

 

La réaction d’Emmanuel David 

“C’est ce que l’on appelle, un week-end chargé! La médaille par équipes, on en avait parlé depuis quelques mois, on l’avait envisagé et on est allé la chercher! Un titre de vice-champion de France de cross par équipes, c’est bon à prendre! Pour ma part, ce n’était pas gagné après le 50 bornes du Gruissan Phoebus Trail il y a 15 jours mais les bases posées depuis quelques mois ont l’air solides même si ça n’a pas été simple d’articuler les cross avec la préparation du Ventoux.
Un grand merci à l’encadrement du DUC et à mes camarades qui m’offrent un beau cadeau pour mon dernier cross dans la catégorie senior. Alexis a été costaud comme à son habitude (2ème espoir)! Fabien n’a rien lâché avec un hiver compliqué (5ème espoir). L’avenir lui appartient. Il sera de retour très vite aux avant-postes! Iheb a assuré  pour la 4ème place de l’équipe. Alexandre, en prépa France de semi, réalise une belle course et Jérémy, Alban et Hugo n’ont pas démérité!
© Valentin Palcau
© Valentin Palcau

Pour la petite histoire, en 2006, je découvrais un jeune athlète au sein de l’école d’athlé du DUC, un certain Fabien PALCAU. La même année donc, en 2006, je prenais la 34ème place des France de cross, soit mon meilleur résultat jusqu’à hier. 11 ans plus tard, monter sur ce podium avec Fabien, restera comme un super moment avec cette 33ème place.

Collectivement, on a vécu donc un week-end au top qui s’est ponctué de manière magistrale avec cette superbe médaille d’argent derrière Ales Cévennes Athlétisme. On se tiendra donc prêt pour la Coupe d’Europe des clubs, sait-on jamais!!!.  A titre individuel, ce fût une course classique, après un départ poussif dans les 100, j’ai grapillé place par place au fur et à mesure des boucles pour prendre la 33ème position de ces championnats de France. Pour moi la boucle est bouclée et je suis très fier de partager la médaille avec cette équipe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.