25 octobre 2020

10 minutes trop fatales pour le CDB face à Toulon

Dans un match très important face à Toulon, le CDB s’est battu avec ses armes mais a manqué de fraîcheur et de rotation notamment en fin de première période, véritable moment charnière de cette partie. Toulon était globalement mieux armé et ses “stars” Van Olphen, Vetkova et Catani ont réellement pesé sur la rencontre. Au final Dijon concède une 7ème défaite en 2017 (27-30) et va devoir se sortir les tripes lors des trois dernières rencontres pour tenir son objectif de play-offs.

 

Joanna Lathoud a réalisé une grosse partie qui n'a malheureusement pas suffit © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Joanna Lathoud a réalisé une grosse partie qui n’a malheureusement pas suffit © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Mano à Mano

La rencontre est à fort enjeu pour les deux équipes qui rentrent avec détermination dans la rencontre. D’entrée Joanna Lathoud prend un intervalle pour obtenir un pénalty qu’Audrey Deroin transforme sans sourciller. Lathoud très en vue en attaque comme en défense sur cette première période enchaîne sur un bon tir d’arrière, la partie est lancée. Toulon fidèle à son shéma de jeu essaie de donner beaucoup de rythme, bien mené par la toujours remuante Catani. Van Olphen est placée sur orbite et trouve la mire, Vetkova au pivot est aussi souvent trouvée et fait preuve d’efficacité pour marquer ou obtenir des pénaltys. De son côté Dijon prend son temps en attaque placée cherchant à mettre Lathoud, Kpodar ou Skolkova en bonne position, Araujo fixant au mieux la défense. Les deux équipes se rendent ainsi coup pour coup (6-6,12′; 11-11,20′).

 

Déborah Kpodar a beaucoup tenté avec une réussite inégale (5/11) © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Déborah Kpodar a beaucoup tenté avec une réussite inégale (5/11) © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Fin de mi-temps difficile

Malheureusement Sonja Frey n’est encore une fois pas dans un grand soir, manquant de fraîcheur et de lucidité, privant son équipe d’un atout majeur dans la construction du jeu. Déjà limité dans ses rotations, le CDB commence alors à fatiguer et à être moins efficace aux tirs. Toulon dont c’est la spécialité se régale alors de ballons récupérés facilement pour envoyer sa fusée Tandjan ou servir Van Olphen sur un plateau en fin de jeu de transition. Tout ceci d’autant plus que Dijon est souvent pénalisé d’exclusions temporaires pas forcément lisibles et qu’un pénalty flagrant pour une défense en zone est oublié pour les locales. . Le CDB encaisse ainsi un 6-1 final qui fait mal et se retrouve distancé à la pause (13-17, 30′). Surtout on ne voit pas trop quelles solutions il pourrait sortir de son chapeau pour inverser la tendance.

 

 

Sonja Frey a retrouvé quelques couleurs mais doit apporter encore plus © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Sonja Frey a retrouvé quelques couleurs mais doit apporter encore plus © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Toulon maintient l’écart

Tandjan retrouve d’entrée le chemin des filets profitant de la supériorité numérique. Dans la foulée Sylla échoue sur Serdarevic et Catani obtient un nouveau pénalty et une nouvelle exclusion (la 5ème de Dijon et la 2ème pour Kpodar) sur la montée de balle . Leborgne s’interpose brillamment sur le jet de 7 m mais Toulon est résolument devant. Frey de retour sur le parquet s’arrache à son tour pour obtenir la sanction suprême mais Deroin échoue sur le poteau. (18-13,34′). Sylla découpée après avoir pris l’intervalle n’obtient qu’un coup franc. Dijon se révolte et passe un 3-0 qui redonne de la voix au palais (16-19, 37′). Mais si les filles de Maréchal redoublent d’efforts notamment avec une grosse débauche d’énergie en défense, Catani trouve des solutions en parfaite tacticienne et Vetkova au pivot et Van Olphen à longue distance continue à peser sur le match (26-20, 45′).

 

Sanne Van Olphen (n°9) et Ekaterina Vetkova (n°17) ont fait très mal à Dijon © NikoPhot
Sanne Van Olphen (n°9) et Ekaterina Vetkova (n°17) ont fait très mal à Dijon © NikoPhot

Et l’emporte au final

Joanna Lathoud a beau être au four et au moulin des deux côtés du terrain, Leborgne faire des arrêts, Sonja Frey retrouver quelques couleurs, Toulon gère plutôt bien son avance (28-22,50′). Dans l’ensemble les visiteuses disposent de plus de solutions dans les rotations et encore une fois le CDB courageux tire beaucoup sur les mêmes joueuses. Kpodar prend bien ses responsabilités, Frey marque encore et la capitaine Léa Terzi jette sa rage dans la bataille (27-30, 28′). Dijon se bat avec ses armes, le 8ème arrêt de Leborgne ne servira malheureusement pas, Dijon s’incline après un rude combat dans lequel il lui aura manqué à la fois peu et beaucoup (27-30, 60′).

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.