19 novembre 2019

CDB – Nantes : Encore un effort

Retombé à la 8ème place après sa défaite face à Toulon, le Cercle Dijon Bourgogne est encore à 4 journées du terme de la LFH dans le bon wagon, à savoir celui des play-offs. Cependant sa marge de manoeure s’est considérablement réduite et il est maintenant sous la menace de Nice et de Fleury qui pourrait bien lui “voler” ce dernier sésame synonyme de maintien assuré. En recevant Nantes ce soir (20h30 au palais), le CDB joue sans doute la meilleure des trois cartouches qu’il lui reste et faire mouche constituerait pour lui un bol d’oxygène considérable.

 

à l’image de Joanna Lathoud face à Nantes les Dijonnaises devront être au top pour battre Nantes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Une nouvelle fois, et on serait tenté de dire presque comme toujours, Dijon affronte ce soir, une équipe qui sur le papier lui est supérieure et qui dispose d’autres moyens que lui. Le programme à venir (Metz et Issy) étant encore pire, autant se dépouiller sur ce match.

 

Etre au rendez-vous.

On l’a vu face à Toulon, le manque de rotations du CDB ne lui confère aucune marge de manoeuvre et pour passer les obstacles, il a besoin que toutes ses joueuses opérationnelles (on rappelle le handicap causé par la longue blessure de l’arrière droite Barbara Moretto) soient au meilleur en même temps. C’est bien là la difficulté. Lors des dernières rencontres , on a souvent eu une joueuse qui sortait du lot (Deroin à Celles, Lathoud face à Toulon….) mais malheureusement aussi d’autres un peu en retrait. On ne veut bien sur jeter la pierre à personne, sachant que chacune donne sans doute le meilleur, mais ce soir il faut vraiment se faire violence sous peine de compromettre ce que le bon début de saison fait fait miroiter. Il ne faut plus seulement faire un bon match, il faut le gagner !

 

 

L’expérience d’Audrey Deroin doit servir dans ce type de rencontres © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Nantes le plus prenable ?

Avec 9 victoires, 1 nul et 7 défaites Nantes occupe la quatrième place de cette LFH et est sous la menace de Besançon. Cette formation qui compte dans ses rangs notamment la sérial buteuse serbe Stoiljkovic mais aussi la pivot néerlandaise Schop, l’expérimentée demi-centre espagnole Escribano ou l’ ex internationale et ex dijonnaise gardienne de but Gervaise Pierson, entre autres, semble cependant un peu moins armée que Metz ou Paris les prochains adversaires du CDB. A l’aller, les bourguignonnes avaient été sévèrement battues (39-27). Les deux derniers déplacements nantais ont eu lieu chez les concurrents directs du CDB pour une victoire à Fleury et une défaite à Nice. La tâche sera donc difficile pour les coéquipières de Léa Terzi mais pas impossible. Il faut y croire !!

 

 

Sonja Frey a retrouvé quelques couleurs contre Toulon , on l’espère sur la bonne voie © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La situation

On va oublier les 7 premiers, même si mathématiquement le CDB pourrait encore remonter, et oublier également Celles qui avec 23 points semble condamné. Focalisons nous donc sur Nice Fleury et Dijon dont le programme est présenté sur le tableau ci dessous. Précisons que le CDB a le goal average particulier sur ses deux rivaux, mais que ceux ci lui reprendront obligatoirement au minimum un point lors de la prochaine journée. Dijon dispose donc d’une victoire d’avance sur Nice et d’une victoire et un nul d’avance sur Fleury. C’est dire que la marge est vraiment infime

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.