26 octobre 2020

Chartres DBHB : donner une belle image

Après sa défaite face à Massy, le Dijon Bourgogne Handball a dit au revoir à ses derniers espoirs de play-offs. 6ème, à 8 points du 5ème à 7 journée de la fin de saison régulière, c’est véritablement mission impossible à moins d’un tsunami. Autant dire que les dés sont jetés et que l’on sait d’ores et déjà que Tremblay retrouvera l’élite l’an prochain et que Istres, Pontault, Massy et Chartres se disputeront le deuxième sésame en play-offs. Chartres qui espérait sans doute mieux avec un objectif de remonté immédiate avoué en début de saison et qui reçoit Dijon ce vendredi soir (20h00).

 

Les sept dernières rencontres risquent de paraître un peu longue à Pierrick Naudin et ses coéquipiers. Trop de points ont été laissés en route et si Dijon est assuré de se maintenir en Proligue c’est à un autre destin qu’il rêvait tout haut en début de saison. Il faudra encore attendre.

 

Le DBHB aura-t-il la motivation nécessaire pour battre Chartres une seconde fois cette année ? © NikoPhot archives

Se faire plaisir

Bien sûr on me dira que quand l’on est compétiteur tout match est un défi à remporter. Cependant la possibilité de jouer des play-offs et une montée est quand même un sacré carburant qui mobilise plus, qu’une place plus ou moins anonyme entre la 6ème et la 10ème, sort promis à la bande de Richardson en fin de saison. On se pose donc la question de la motivation que vont mettre les joueurs pour finir cette saison ou les déceptions auront été plus nombreuses que les satisfactions. Au moins Dijon n’a plus aucune pression et peut jouer “libre dans les têtes” en ayant juste pour but de faire plaisir au public. C’est souvent avec cet état d’esprit que l’on réalise de bonnes performances et battre Chartres une seconde fois cette saison en serait une.

 

Chartres sait ce qu’il veut

Descendu de D1 la saison dernière, après une première année passée dans l’élite, le Mainvilliers Chartres Handball souhaite clairement retrouver ce niveau dès la fin de cette saison. De son aveu même, il pensait pouvoir rivaliser avec Tremblay (qu’il a d’ailleurs battu à Chartres en phase aller),  pour la montée directe.

Molinié est l’une des principales nombreuses armes offensives chartraines © NikoPhot archives

Plusieurs couacs (défaites face à Pontault Istres Massy des concurrents directs mais aussi face aux deux bourguignons Dijon et Besançon) dans son parcours ne lui aura pas permis de soutenir le rythme de Bojinovic and cie.  Pourtant sur le papier l’effectif chartrain a fière allure :  l’ex Chambérien Grahovac, toujours fantasque et performant dans sa cage le solide pivot Danois Lars Hald, l’ailier espagnol Reig-Guillen, la paire d’arrière Bécirovic N’Diaye  ou le demi centre Molinié c’est du costaud. Pas menacé pour sa place en play-offs Chartres voudra sans doute rejoindre le podium pour s’offrir une fin d’exercice un peu plus confortable. Cela passe par une victoire sur Dijon sur lequel les hommes de Jérémy Roussel voudront bien sûr prendre leur revanche de l’aller.

 

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.