28 octobre 2020

Le DFCO féminin réagit bien à Metz

Le DFCO féminin a eu une bonne réaction sur la pelouse de Metz ce week-end, après sa défaite à Vendenheim. Il s’impose 3-2 après avoir été mené à la mi-temps.

 

Une deuxième mi-temps réussie

Pauline Desbourdieux a marqué son 3ème but de la saison (© Nicolas GOISQUE/NikoPhot)

L’ESAP Metz, jusqu’alors invaincue à domicile cette saison, voulait bien évidemment poursuivre sa série à l’occasion de cette réception d’un “gros” du championnat. Et les Messines prennent le match par le bon bout. Face à des visiteuses qui peinent à construire le jeu et à ressortir proprement les ballons, elles se procurent quelques occasions, notamment par son ailière De Brito. C’est celle-ci qui parvient à ouvrir le score juste avant la pause sur corner (1-0). Les Dijonnaises reviennent toutefois nettement meilleures en seconde mi-temps et ne tardent pas pour réagir puisque seulement quelques minutes après la reprise, Pauline Desbourdieux remet les équipes à égalité en marquant d’un astucieux piqué (1-1). Le DFCO domine et se voit récompensé en faisant le break sur deux belles phases de jeu, trouvant Agnès Kouame (1-2) puis Laura Bouillot (1-3) à la conclusion.

 

Rousseau : “satisfaites”

Metz réduit tout de même l’écart dans le temps additionnel même si cela est trop tardif pour avoir de réelles conséquences (2-3). Une victoire qui fait du bien au moral comme l’explique la défenseure dijonnaise Adeline Rousseau : “Satisfaites de la victoire et de la réaction que nous avons eue, à la fois suite au but messin mais aussi après la défaite face à Vendenheim. Nous avons montré notre force de caractère et même si tout n’a pas été parfait, c’est une victoire précieuse !” Le DFCO va maintenant disposer de quelques semaines pour préparer sa réception de Toulouse, avec qui il vient de revenir à égalité de points.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.