30 octobre 2020

Marathon de Paris : Paul Lalire : “Objectif 2h20 voire moins”

Le chenevelier Paul Lalire, champion de France du Marathon en titre s’aligne ce dimanche sur le Marathon de Paris, la plus grosse épreuve de running organisée dans l’hexagone. Paul, qui ne défendra pas son titre lors des prochains championnats de France vise un chrono de 2h20 en espérant casser cette barrière symbolique. DIJON-SPORTnews l’a interrogé avant cette échéance.

 

 

Paul en compagnie d’athlète Kényanes lors de l’édition 2015 © AC Chenôve

DSN : tu t’alignes ce weekend sur le marathon de Paris que représente cette épreuve pour toi ?

Paul Lalire : Effectivement j’ai fait le choix de courir le marathon de Paris cette année comme il y a 2 ans où je découvrais pour la première fois l’épreuve parisienne. J’ai fait ce choix car Paris présente plusieurs avantages : ce marathon est placé au printemps ce qui facilite la préparation à la sortie de l’hiver (à l’inverse d’un marathon automnal qui se préparer l’été). Le parcours à Paris est plutôt roulant même si je sais que d’autres marathons à l’étranger offrent des parcours encore plus favorables à une performance. Et pour finir cette épreuve présente une densité de coureurs généralement intéressante ce qui évite de se trouver esseulé trop tôt dans la course. 

 

Etait-ce important pour le champion de France que tu es de courir à Paris ?

Pour compléter les raisons évoquées dans la question précédente, je dirais que le marathon de Paris est la plus grosse épreuve de running française. 57 000 dossards attribués cette année. Donc oui, c’est un peu « the place to be » pour n’importe quel amoureux de course à pied mais aussi pour un champion de France de marathon ;-)

 

Quelles sont tes ambitions, place? Chrono?

Je me suis préparé pour faire 2h20 voire légèrement en dessous histoire de casser cette barrière symbolique. Donc l’ambition est clairement de réaliser ce chrono qui serait mon nouveau record. Pas de place précise en vue, l’objectif est uniquement chronométrique sur une épreuve comme celle-ci.

 

 

Paul vise un chrono de 2h20 © Brooks running

Quelle a été ta préparation?

La préparation s’est déroulée sur les mois de février et mars donc parallèlement à la saison de cross. Le stage au Portugal fin janvier avec la fédération a permis de lancer progressivement cette préparation. Les semaines se sont bien enchaînées avec un volume kilométrique assez important, l’alternance de séances plus ou moins longues (jusqu’à 2h environ) et plus ou moins rapides et la participation à 3 compétitions : inter de cross le 5 février, France de cross le 26 février et France de semi-marathon le 12 mars. Ces courses permettaient de faire le point régulièrement sur mon niveau de performance. Mon chrono au France de semi (1h05’01’’) m’a d’ailleurs plutôt rassuré 4 semaines avant Paris.

 

Enfin on sait bien qu’on ne court pas autant de marathon que de 1500 m dans une saison; quels autres rendez-vous te fixes-tu? Championnat de France et autres courses éventuelles?

A ce jour je n’ai pas encore déterminé quelle sera la suite sur marathon pour moi. Je sais simplement que je ne participerai pas au France de marathon qui a lieu dans 3 semaines.

 

 Et sinon quel est ton programme de la saison estivale ?

Comme chaque année je ferai un petit passage sur la piste en mai/juin notamment à l’occasion des interclubs, mais je n’ai rien planifié pour le moment. 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.