20 octobre 2020

Saison 2017 lancée sur le circuit Paul Ricard pour Bruno Mottez

Ce week-end débutait la saison de FR Classic sur le circuit Paul Ricard au Castellet. Une course comptant dans l’Historic Tour, le championnat de France de voitures historiques des circuits. Longue de 5,8km, elle a accueilli pas moins de cinquante voitures, parmi lesquelles on compte 24 Formules Renault et une vingtaine de Formule 3, ce qui a offert aux spectateurs deux jours intenses !

Après une belle 4ème place la saison passée, le pilote dijonnais Bruno Mottez revient sur sa première sortie de 2017.

 

Le championnat débutait sur le circuit Paul Ricard ©-HVM-RACING

Une course 1 encourageante

Une nouvelle saison pour moi cette année en FR Classic avec six meetings au menu et deux courses à disputer à chaque fois. Le premier round s’est déroulé ce week-end sur le circuit du Castellet dans le cadre de l’Historic Tour. Comme l’année dernière les formules Renault et les Formules 3 courent ensemble mais avec un classement séparé. Cela a donné au départ un peloton dense composé de presque cinquante monoplaces, ce qui est assez impressionnant.
Concernant les FR Classic, il y en avait vingt-quatre engagées et je me suis classé 8ème aux essais qualificatifs. J’espérais un peu mieux mais l’écart entre le second et la 8ème place acquise est mince. En course 1 la perspective de remonter m’habite au départ et de ce fait, au fil des aléas de la course, je vais terminer à une satisfaisante 6ème place qui me convient tout à fait.

 

Bruno Mottez est impatient de retrouver Prenois ©-Titou-photographie-2017

Une contrariété de courte durée
Pour la course 2, j’espère faire aussi bien voire mieux. Le but sera atteint avec une 5ème place finale tout près du 4ème au bout d’une course rythmée.
Une légère pointe de déception m’anime à l’issue du tour de décélération avec cette 4ème place qui m’échappe de peu. Elle est vite oubliée en pensant que ma voiture est intacte et sera bichonné par mon équipe Mecamoteur pour le prochain meeting qui cette fois sera… à domicile, c’est à dire à Prenois dans un mois.
Cette fois, j’espère me rapprocher encore un peu plus du podium…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.