21 septembre 2019

Face à la JDA, Strasbourg était plus fort

Après avoir lutté pendant plus d’une mi-temps, la JDA s’est logiquement inclinée hier soir face à Strasbourg 67 à 81, dans un match où les Alsaciens se sont imposés, notamment en défense. Après la défaite à Nanterre samedi dernier, la Jeanne concède un nouveau revers, cette fois à domicile. Un manque d’adresse évident, causé par une activité défensive remarquable des visiteurs a été l’une des raisons de cet échec.

 

L’étau se resserre un peu plus sur les Côte-d’Oriens qui doivent se remobiliser.

 

Retour gagnant pour Jérémy Leloup au Palais des Sport © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

D’entrée, Strasbourg donne le ton. Avec une avance de 8 points dès les premières minutes du match, le technicien bourguignon est poussé à prendre son premier temps mort (8-16, 6e). Les consignes s’avèrent judicieuses, à tel point que la JDA a la balle pour revenir à 5 points des visiteurs. Seulement, un coup d’accélérateur permet à Strasbourg de reprendre un peu d’avance et de finir à +8 au terme du premier quart (14-22).
Plus incisifs à la reprise, la JDA revient rapidement à 5 points (20-25, 12e). L’entrée en jeu de Ducteil et ses 4 points en trois minutes ainsi que plusieurs rebonds consécutifs, laisse entrevoir l’espoir d’une remontée locale (24-27, 14e).
Un temps mort logiquement posé par Vincent Collet permet aux Strasbourgeois de se donner un peu plus d’air. On sent à ce moment du match une vraie maîtrise de la part des 5e de Pro A, qui sont capables de gérer le match comme ils le souhaitent (26-36, 17e). Une série de lancers francs de Miles suite à une faute technique strasbourgeoise, permet à la JDA de recoller à 4 points à trois minutes de la pause (32-36). Cependant, les pertes de balles et la fébrilité au moment du shoot, opposé au calme et à la sérénité des rouges et blancs, font que l’écart se creuse (34-44, mi-temps).

 

David Holston en jambe n’a pu empêcher la défaite de la JDA © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Au retour des vestiaires, Strasbourg enfonce encore un peu plus le clou. Face à une équipe dijonnaise sans solution, l’avantage monte à +15 (39-54, 24e). La SIG exploite pleinement les largesses défensives de la JDA, et la pousse même à la faute.
À la fin du troisième quart temps, malgré un Holston intenable, la JDA est à 10 points (54-64). Strasbourg s’impose en défense et surpasse littéralement les dijonnais dans la raquette, avec pas moins de 32 rebonds… On peut ajouter à cela l’insolente réussite de Slaughter (17 points) qui, à l’image de son équipe, survole peu à peu la soirée (58-78, 35e).
La fin de match est à sens unique, et la défaite finalement logique. La Jeanne est tombée face à un adversaire supérieur, surtout sur le plan défensif, ce qui a permis à Strasbourg de dominer la rencontre et de s’imposer 67 à 81.

 

Legname reste positif © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

L’analyse de Laurent Legname est réaliste : « Nous avons été trop irréguliers et la différence au classement entre nous et eux est logique. Nous avons eu de très bons passages, mais aussi de gros creux, notamment sur les entames de mi-temps. […] Quand on revient à 6 points, on tombe sur un gros Slaughter qui leur permet de refaire un écart. On est revenu 2 fois, la 3ème était de trop […] On a encore du boulot ! » (cf : Site officiel JDA).

 

 

L’heure est maintenant au travail et à la remobilisation, car si Dijon n’a pas bougé au classement, les victoires de Hyères-Toulon et de Cholet, maintient la pression. L’opposition de vendredi face à Villeurbanne s’annonce compliquée…

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.