23 octobre 2020

Pro A. Lyon-Villeurbanne – JDA : se mettre enfin à l’abri.

La JDA se déplacera sur le parquet de Lyon-Villeurbanne pour le compte de la 28ème journée de Pro A. Encore en course pour le maintien, la Jeanne devra se faire violence samedi soir à 20h.

Forcer le destin.

Miles auteur de 25 points face à Limoges peut être une arme offensive de choix © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Avant-dernière équipe du championnat de Pro A sur les matchs extérieurs, la JDA n’aime pas se déplacer. Pire encore, la dernière victoire enregistrée loin de ses bases date de trois mois à Gravelines-Dunkerque et avait mis longtemps à se dessiner puisqu’il avait fallu attendre les prolongations. Seul Orléans est derrière Dijon et si la Jeanne veut se maintenir, elle devra forcer le destin et conjurer ce rythme digne de celui d’un prétendant à la descente.

 

 

Deux équipes similaires.

Peterson et la JDA devront accélérer la cadence à l’ASVEL © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Depuis 2004, La JDA et l’ASVEL se sont affrontés 23 fois, avec un bilan équilibré : la Jeanne l’a emporté par douze fois contre onze pour les Lyonnais. Seulement cette année, la donne est différente. En effet, la JDA se bat pour se maintenir dans l’élite française du basketball alors que l’ASVEL n’est qu’à deux petites victoires des play-offs à six journées du terme de la saison. Cette rencontre fera sans aucun doute partie d’une série de matchs décisifs qui sanctionneront une fin de saison qui s’annonce haletante.

 

Des statistiques similaires.

Axel Julien devra être dans un grand soir pour mener son équipe à la victoire. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

L’état de forme est identique : sur les cinq derniers matchs, les deux équipes en ont perdu trois et si l’on remonte un peu plus haut, la JDA est même devant l’ASVEL avec quatre victoires en dix matchs contre trois chez les Lyonnais. Cependant, au niveau des marqueurs, l’ASVEL est devant : Hodge Walter est à une moyenne de presque treize points par match contre douze à Dijon avec David Holston. Le rebondeur lyonnais s’appelle Watkins Darryl et est à une moyenne de 6.7 rebonds par match. A titre comparatif, Peterson Brandon en est à 5.4. Vous l’aurez compris, l’équipe dirigée par Laurent Legname devra s’employer face à l’ASVEL.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.