25 octobre 2020

Dijon tombe au buzzer face à l’ASVEL.

Tout juste quatre jours après avoir reçu Strasbourg, la JDA se rendait sur le parquet du champion de France en titre, l’ASVEL. Malgré une prestation soignée et après avoir tenu tête aux Lyonnais, la Jeanne s’est inclinée au buzzer, sur un ultime lancer à trois points.

 

Avantage Dijon.

Le gros match de Miles n’aura pas suffit © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Dans une Astroballe encore sonnée par la défaite face au Portel, Dijon prend le meilleur départ grâce à un superbe panier de Marc Judith (3-9, 4′) mais Nikola Dragovic, particulièrement adroit ce soir-là, permet à l’ASVEL de recoller rapidement (10-10) avant de repasser devant (13-12, 6′). Miles et Holston avec de longs tirs à trois points permettent à la JDA de passer devant à dix minutes de jeu et à la fin du premier quart-temps (19-22). David Holston, qui éclaboussera la rencontre de son talent répondra lui seul aux attaques des locaux (24-29) avant de voir Sy reprendre l’avance et passer devant les Dijonnais (31-29, 17′). A la fin de la première mi-temps, Dijon rentre aux vestiaires avec un petit point de retard seulement (39-38).

 

 

Coup pour coup.

Holston n’a pas pu sortir la JDA d’un mauvais pas à l’ASVEL © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A la sortie des vestiaires, Isaiah Miles remet tout de suite les Dijonnais dans le coup (39-42, 22′) mais les locaux ne se laisseront pas faire aussi facilement et, grâce à un 8-0 et l’adresse de Dragovic, repassent en tête avec cinq points d’avance (47-42, 23′). La JDA se réveillera de cette léthargie et s’accrochera à ses adversaires du soir, toujours notamment grâce à un David Holston des grands soirs. Après 30 minutes de jeu, le score est de 58 à 57, les deux équipes se répondront panier pour panier et si Dijon pensait avoir réussi à e constituer une marge suffisante à 15 secondes de la fin (71-73), c’était sans compter sur le dernier à trois points de Walter Hodge qui donnera la victoire aux Lyonnais à cinq secondes de la fin (74-73). La Jeanne peut nourrir des regrets dans un match où elle a accroché l’ASVEL jusqu’au bout.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.