27 octobre 2020

Le CDB pas payé de ses efforts face à Metz

Face aux Messines, leaders sur la saison régulière, et championnes en titre, le CDB a dû s’incliner (25-29) après avoir fait la course en tête en première mi-temps (14-12). Mais les coéquipières de Léa Terzi, capitaine courage comme se plait à l’appeler son coach, n’ont jamais baisser les bras et on livré une rude bataille jusqu’au coup de sifflet final, prouvant qu’elles n’étaient pas là par hasard.

 

Comme à Issy, Skolkova a réussit un très bon début de partie, © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Entame prometteuse de Dijon

Le CDB rentre plutôt bien dans ce match de prestige et mène 4-2 au bout de 5 minutes, notamment grâce à un but de sa capitaine Léa Terzi. Metz recolle mais Audrey Deroin redonne l’avantage à son équipe sur pénalty (5-4). Léna Leborgne se montre décisive dans sa cage  et le CDB en profite pour prendre une belle petite avance après 12 minutes de jeu (8-4). Dijon connait toutefois une petite baisse de réussite  au milieu de cette  première période et Metz ne se fait pas prier pour convertir des offrandes sur contre-attaque, et ainsi revenir à deux points à 20 minutes (10-8).

 

En forme ces derniers temps, Léna Leborgne a encore réussi de belles choses dans la cage dijonnaise © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une première période quasi parfaite

Sonja Frey puis Martina Skolkova permettent au CDB d’éviter de plonger dans le doute en ajoutant deux buts précieux. Les “Dragonnes” messines font preuve d’une fébrilité étonnante, à l’image de leurs deux portières, pas franchement en verve. Lathoud prend bien deux minutes, mais à six minutes du terme de ce premier acte, Sylla permet au CDB de mener 13-9 tandis que Leborgne continue de faire le travail avec brio. Deroin et Tamires Aurojo ne sont pas loin d’aggraver l’écart mais trouvent les montants deux fois de suite. Le CDB rentre finalement aux vestiaires en menant avec deux longueurs d’avance après 30 première minute de belle volée.

 

 

Ana Gros et Metz sont revenus bien plus saignantes après la pause © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Metz réagit

Piqué au vif, et sans doute secoué à la pause, Metz reprend la partie pied au plancher et prend l’avantage d’entrée de jeu (14-15). Les Dragonnes retrouvent leur jeu en cette entame de seconde mi-temps, haussant notamment le ton en défense à l’image d’une Béatrice Edwige sortant vite et fort sur le porteur de balle,  tandis que Laura Glauzer se montre alors decisive. Cela  va très vite en ce début de second acte et les Dijonnaises sont poussées à la faute, Metz claque un 7-2  pour mener 19-16 après 39 minutes de jeu. Le CDB ne rompt cependant pas et fait de la résistance, mais doit faire face à des Messines bien plus en verve que lors du premier acte.  

 

Le dernier mot reviendra à Glauser et Metz malgré les 7 réalisations d’Audrey Deroin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Et l’emporte au final

Il se trouve de surcroît souvent sanctionné de deux minutes d’exclusion. À dix minutes du terme, les visiteuses conservent leur avance de trois buts (20-23 ,51′). La jeune Favellier envoie un missile pour permettre à Dijon de rester au contact. Malgré un dernier pénalty de Deroin, c’est bel et bien Metz qui a le dernier mot et inscrit un ultime but, Smits enrhumant Deroin sur l’aile,  pour l’emporter 29-25. Les Messines étaient tout simplement supérieures mais le CDB est loin d’avoir fait pâle figure. Match retour le 6 mai !

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.