31 octobre 2020

Ligue 1. DFCO-FCGB : Un point… Mais des regrets !

Hier en début de soirée à Gaston-Gérard, le DFCO a concédé le nul face à Bordeaux (0-0). Outsider annoncé, sur le papier, Dijon fait la bonne opération puisqu’il n’est plus relégable, mais sur la physionomie du match, les Rouges auraient mérité un peu mieux.

 

Une première mi-temps équilibrée.

Diony, Tavarès et Kwon tenteront vainement face à un Carrasso des grands soirs. © NikoPhot / Nicolas Goisque

La première occasion sera à mettre à l’actif des Girondins lorsque Baptiste Reynet réalise une magnifique envolée à l’horizontale pour détourner la frappe d’un Bordelais. La réponse ne se fera pas attendre, Lees-Melou parviendra à inquiéter la défense girondine par deux fois. Mais la grosse action de ce premier acte viendra du capitaine Cédric Varrault qui, après un corner très bien frappé par Mehdi Abeid, placera une tête surpuissante que Carrasso détournera d’un arrêt réflexe. Par la suite, Kamano oubliera complètement Malcom au centre au terme d’une contre-attaque très rapidement menée. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge, en partie grâce aux gardiens ayant veillés parfaitement sur leur cage.

 

Un second acte de folie.

 

Dijon aurait pu l’emporter face à Bordeaux. © NikoPhot / Nicolas Goisque

La seconde période s’emballe rapidement. Le DFCO presse haut et Diony, Loties ou Sammaritano ne parviennent pas à cadrer ou échouent sur un grand Carrasso. Aux alentours de l’heure de jeu, M. Varela omet de siffler un pénalty sur Ounas, au grand soulagement du public dijonnais. Lors du dernier quart d’heure, le DFCO s’illustrera par de nombreuses occasions. D’abord par une nouvelle tête de Varrault repoussée sur sa ligne par Sankharé, ensuite par une frappe de Lees-Melou qui heurte le poteau. Dijon ne s’arrête pas là, Diony manque de peu de reprendre une tête trop décroisée de Kwon, et, une nouvelle fois, Carrasso bloquera d’une seule main dans un premier temps une mine de Kwon au premier poteau. Le DFCO s’en sort avec des regrets, mais le visage affiché par l’équipe reste tout de même positif. Il faudra maintenant aller chercher le maintien du coté de Guingamp avant la “finale” contre Nancy prévue dans deux semaines à Gaston-Gérard.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.