23 octobre 2020

Valence y aura cru jusqu'au bout face au DBHB

Face à des Valentinois dos au mur et dans l’obligation de remporter la rencontre pour conserver leurs chances de se maintenir, le Dijon Bourgogne Handball n’a pas su conserver son avantage qu’il avait creusé en première période (10-14, 30’). Après avoir fait la course en tête pendant près de 45 minutes, les Dijonnais se sont fait rattraper et ont bien failli laisser échapper une victoire qui leur tendait les bras (23-23, 60’). Ils s’en sortent avec un match nul face à une vaillante équipe de Valence, qui peut malheureusement dire désormais adieu à la deuxième division pour la saison prochaine…
 

 

Le DBHB a mis du temps à trouver la solution © NikoPhot – Archives

Le DBHB creuse l’écart peu à peu…
Sam Pécaud l’avait annoncé avant le match, l’entame allait être compliquée face à une formation qui n’avait d’autres choix que de l’emporter, le DBHB s’attendait à « prendre un coup de pression d’entrée ».
Et c’est ce qui s’est produit durant les cinq premières minutes d’une grande intensité, avec trois parades de Marko Rajkovic, Valence donne le ton (1-1, 5’). Les Dijonnais ne perdent pourtant pas la face, et répondent de belle manière, grâce à Ighirri tout d’abord, et Loupadière par deux fois. Les deux formations se rendent coup pour coup, et un réel écart peine à se dessiner, si bien que l’on reste avec un score quasi égal pendant près de quinze minutes (6-6, 15’).
 
Yann Roby aura été l’homme fort côté Valence © NikoPhot – Archives

C’est alors que les exclusions temporaires de Vecten ainsi que de Mathieu Chasseboeuf pour Valence, vont libérer les espaces et permettre à Dijon de faire un premier break. Après deux arrêts de Wassim Helal, d’abord sur Roby puis sur Arvin-berod, Gautier Vecten, convertit ses deux opportunités au retour de sa sanction et porte le score à 6-9 en faveur du DBHB, moment choisi par le coach valentinois pour poser son premier temps mort (18’).
Les paroles d’Hervé Sagot ont bien été entendues, et Yann Roby réduit aussitôt la marque. Jackson Richardson utilise alors lui aussi son temps mort, afin de contrer immédiatement la stratégie mise en place par les locaux (7-9, 20’).
Si Rajkovic termine la première période en trombe, enchaînant de nouveau les arrêts, Pierrick Naudin et Marc Poletti vont assurer et permettre aux Bourguignons de regagner les vestiaires avec quatre buts d’avance (10-14, 30’).
 
 
 
Le capitaine valentinois Marko Rajkovic, a fait tout ce qu’il a pu © NikoPhot

Pour que le scénario inverse se produise ensuite
On se dit alors que Dijon a fait le plus dur, en contenant les offensives de son adversaire et en étant sérieux, même sous la pression qu’a imposée Valence en première mi-temps.
De retour sur le terrain, les partenaires de Maxime Diot rentrent plutôt bien dans ce deuxième acte, portant même l’écart à cinq buts grâce à une belle réalisation du capitaine Naudin (11-16, 33’).
Voyant ses joueurs en manque de solutions, c’est assez rapidement que Sagot va user d’un deuxième temps mort… qui va changer complètement le court du match.
 
Excellent coaching de la part du staff du VHB © NikoPhot – Archives

Nous jouons alors la 40e minute de jeu, et le DBHB mène de quatre buts (14-18). Seulement voilà, Roby relance son équipe sur pénalty, avant d’inscrire un but magnifique pour recoller à une unité. Richardson et son staff tentent bien de stopper l’hémorragie, en redonnant de nouvelles consignes mais rien n’y fait, les Côte d’oriens concèdent un 4-0, qui permet aux locaux d’égaliser. La salle entre alors en ébullition et tout le monde croit en la victoire des Rouges (18-18, 45’).
Si Diot et Loupadière font ce qu’ils peuvent pour rectifier la mire, après l’exclusion pour deux minutes de Steve Marie-joseph, les Valentinois, eux, en veulent plus, et sont à présent portés par tout un peuple. Yann Roby, meilleur marqueur de la rencontre avec 11 réalisations, va même permettre aux siens de prendre les commandes à la 49e (20-19). Un but d’avance, puis deux, en l’espace d’une minute, après un énième arrêt de Rajkovic, Branko Kankaras inscrit son deuxième but qui laisse à penser que Valence va s’imposer dans cette partie (23-21, 54’).
 
Malheureusement pour Naudin et le DBHB, son dernier tir n’a pas trouvé le chemin des filets © NikoPhot – Archives

Un final irrespirable
Après plusieurs situations confuses de chaque côté, et notamment plusieurs pertes de balles, Dijon va finalement parvenir à revenir à égalité, abordant le money time avec la possibilité de passer à +1. Malheureusement, la belle combinaison mise en place pour Naudin échoue sur le montant, donnant cette fois l’opportunité à Valence de prendre l’avantage… Mais un ultime arrêt de Helal sur un pénalty de Roby, puis une contre-attaque manquée par Steve Marie-joseph celle le score sur ce match nul 23-23.
Les Valentinois pourront nourrir des regrets à la suite de ce match qu’ils auraient pu et sans doute du remporter, la faute a des maladresses et probablement un manque de lucidité dans le dernier geste.
Pour le DBHB qui revient de loin, c’est un point inespéré, après n’avoir inscrit que cinq buts dans les vingt dernières minutes.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.