31 octobre 2020

DN1 : le SCOD gonflé à bloc pour le contre-la-montre de samedi

Après près d’un mois de repos, la Coupe de France revient sur le devant de la scène ce samedi pour le SCO Dijon avec un contre-la-montre par équipe de 51,2 kilomètres, qui se déroulera en Vendée, près de La Roche-sur-Yon. Si la DN1 constitue l’objectif numéro 1 pour les coureurs dijonnais, la bande à Denis Repérant n’a pas chômé pour autant ces dernières semaines ! Les garçons sortent d’un stage de préparation spécifique à cette troisième manche de Coupe de France, et ils espèrent tous faire un gros coup.

 

Adrien Guillonnet a terminé en tête du Bourg Arbent Bourg © SCO DIJON

Présentation de la course
Le SCOD envoi donc six coureurs sur ce contre-la-montre par équipe, après une préparation intense, à raison de plusieurs entraînements hebdomadaires spécifiques, et ce depuis trois mois maintenant. Une course longue de 51,2 kilomètre à parcourir le plus rapidement possible afin de récolter un maximum de points, et ainsi, pouvoir remonter au classement général, où Dijon traîne malheureusement à la 17e place. C’est à La Roche-Sur-Yon que les Dijonnais vont tenter de combler ce retard.

Après un travail de longue haleine, les six coureurs du SCO vont enfin pouvoir en découdre avec cet exercice particulier qu’est le contre-la-montre. Pour cette étape, Repérant a retenu un groupe extrêmement jeune (19 ans et demi de moyenne d’âge) mais très talentueux, et en lequel il a tout à fait confiance. Il sera composé de deux spécialistes de l’épreuve, en la présence de Louis Louvet (Champion de France junior du CLM il y a 2 ans), et de Julien Souton (4e au championnat de France espoir du contre-la-montre de l’an dernier). Ils seront épaulés d’un Léon Dumay pour qui l’épreuve du contre-la-montre n’est pas inconnue, étant donné sa huitième place au dernier championnat de France junior du contre-la-montre. S’ajoutent à ces trois coureurs, trois autres : Nicolas Debeaumarché, Hadrien Degrandcourt et Mathieu Rigollot, qui n’ont pas de vrais temps référents en matière de CLM, mais qui peuvent énormément apporter à l’équipe.

 

Denis Repérant ©Nicolas GOISQUE/archives

Les mots du manager général
« L’épreuve du contre-la-montre est un exercice particulier, où les notions de cohésion, de concentration et d’effort sont fondamentales. Il faudra que nos six coureurs soient capables de maintenir un rythme soutenu durant toute la course, et tout cela, en équipe, c’est pour cela que nous avons constitué un groupe très homogène. Nous avons beaucoup d’ambitions sur cette manche, au vu de l’ampleur de la préparation que nous avons mise en place avec les garçons. Nous avons passé des mois à travailler spécifiquement pour cette étape, le club a fait de gros investissements sur le plan matériel, nous avons vraiment mis toutes les chances de notre côté pour pouvoir faire un bon résultat samedi. Ce weekend, nous étions en stage pour les derniers ajustements… Ce contre-le-montre marquera donc le point final d’une période d’intense travail, que l’on espère récompensé une fois la ligne d’arrivée franchie. En tant que club formateur, le CLM est un exercice intéressant et c’est un bon challenge pour nos jeunes coureurs. J’espère sincèrement qu’il y aura un résultat, ce serait véritablement une belle récompense pour le club, le staff et les garçons. Nous misons donc gros sur cette étape pour reprendre des points au classement, mais le résultat sera ce qu’il sera, nous ferons les comptes à l’arrivée… »

À la suite de cette manche de coupe de France, Adrien Guillonnet rejoindra le groupe pour participer à une course Élite Nationale, le dimanche. Un beau weekend en perspective pour le SCOD !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.