20 octobre 2020

La JDA, vainqueur à Orléans enfin maintenue

La JDA jouait ce samedi à Orléans un match de la peur avec la menace de la relégation en cas de défaite pour les deux formations. Dans leur partie dès le début de match avec notamment un Brandon Peterson hors norme (qui terminera à 37 d’évaluation), les Dijonnais n’ont jamais laissé la moindre chance à des Orléanais comptant 28 points de retard à la pause (30-58). La réaction des locaux en seconde période sera vaine, partant de trop loin ils échoueront pour finalement s’incliner 76-86. La Jeanne est maintenue.

 

Legname a rendu hommage à ses joueurs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archive

Après match Laurent Legname rendait hommage à ses joueurs : “Le groupe n’a jamais lâché, vraiment jamais. Sinon, nous aurions été à la place d’Orléans ce soir, en Pro B. Mais ce soir, les gars ont fait une première mi-temps extraordinaire. Je les remercie encore et encore car ils ont tout donné et ils sont récompensés. On a va bien en profiter ce soir et il faudra faire un beau match mardi contre Pau pour bien finir. On doit faire le maximum pour tout donner aux partenaires, aux supporters. Ils ont beaucoup donné cette saison pour nous soutenir !” (site officiel JDA)

 

Peterson a été tout simplement énorme ce soir © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Un début en fanfare

Dès les premières minutes de la rencontre, on sent les Dijonnais parfaitement concernés. La défense est impressionnante et Orléans ne dispose d’aucun espace pour s’exprimer. Mieux en attaque Peterson commence son récital de la soirée et aligne les paniers massacrant tout sur son passage dans la peinture adverse. Brooks n’étant pas en reste le score enfle rapidement et la Jeanne dispose déjà d’un petit matelas après les 10 minutes initiales (14-25,10′). On se dit que les locaux vont réagir, mais le deuxième quart temps est un enfer pour eux. Brooks et surtout Péterson poursuivent le festival, sans que le reste de l’équipe ne soit à la traîne, ‘écart passe rapidement à + 15 pour les Bourguignons, puis + 20 puis…. Tout semble réussir à Dijon quand Orléans ente vaguement de surnager. Et à la pause le score est NBesque en faveur de Dijon (30-58, 20’)

 

Réaction Orléannaise trop tardive.

Sans doute sonné par ce premier acte tonitruant des joeurs de Legname, Orléans revient sur le parquet avec l’énergie du désespoir. Les locaux soudain bien plus adroits à l’image de Downs et McAlarney grignotent leur retard et réussissent à leur tour un récital dans ce troisième quart se relançant sérieusement pour les dix dernières minutes. Ils remportent ce troisième acte (29-13) et se reprennent à espérer (59-71,30′).

Ryan Brooks et les dijonnais sont allés chercher leur maintien © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archive

La JDA va-t-elle craquer après sa première mi-temps de rêve ? Brooks et Péterson se remettent à l’ ouvrage, l’écart repart à la hausse, mais Orléans et Downs ont repris du poil de la bête et un 7-0 local ramène Orléans à moins de 10 points (71-80, 36′). Heureusement Péterson est toujours là et les lancers francs finaux s’enchaînant tant bien que mal côté Dijon permettront de sauvegarder ce qui avait été mis au chaud durant la première période. La Jeanne jouera maintenue face à Pau mardi soir au palais. (76-86)

Au public de répondre présent et de venir nombreux à Jean-Michel Geoffroy pour célébrer ce maintien acquis au terme d’une saison difficile mais courageuse pour les troupes de Legname.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.