21 octobre 2020

Ligue 1. DFCO-ASNL : Surtout, ne pas se louper.

A Gaston-Gérard dimanche soir à 21h, le DFCO jouera son avant-dernier match de la saison face à Nancy. C’est le match que tout le monde redoute : le maintien est plus que jamais en jeu et il faudra absolument gagner ce match pour au moins espérer une place de barragiste.

 

Jouer sans pression.

Diony devra être dans un grand soir dimanche.

Ce sera difficile à faire car l’enjeu est crucial dans ce match. Une place dans l’élite la saison prochaine (ou de barragiste) est en jeu et il ne faudra pas louper le train en marche. A l’aller, le DFCO avait perdu sur la plus courte des marges (1-0) et devra être revanchard pour prendre trois points qui assureraient quasiment une place pour les barrages. La pression sera présente et Dijon devra s’en servir à son compte pour se dépasser dans ce match. Olivier Dall’Oglio a d’ailleurs souhaité préparer ce match en faisant un stage à Vittel. Gageons que ce stage soit utile et qu’il permette aux joueurs de se ressourcer, de discuter, et de préparer au mieux cette rencontre qui s’annonce tendue à l’extrême. Dire que, la saison dernière, les deux clubs se battaient pour le titre de champion de France de Ligue 2…

 

Une infirmerie (presque) vide !

Chafik et les Dijonnais devront se relever et jouer sans pression face à Nancy. Il ne faudra pas faire les mêmes erreurs que contre Bastia !

Comme ces derniers matchs, l’infirmerie n’est presque pas remplie. Malgré l’absence de Rivière et un doute sur la présence de Chafik, Olivier Dall’Oglio disposera une nouvelle fois de tous ses atouts pour faire parler la poudre à Gaston-Gérard. Rüfli fera également son retour après plus d’un mois d’absence. Le coach pourra aussi compter sur l’expérience qu’apporteront des joueurs comme Varrault et Balmont, pourtant quelque peu critiqué parmi les supporters ces dernières semaines. Le coach dijonnais pourra aussi compter sur Kwon et son insouciance, Diony et sa rage de vaincre, mais aussi un Baptiste Reynet plus qu’étincelant tout au long de la saison. Du côté nancéien, les absents sont plus nombreux : Alou Diarra, Koura, Aït Bennasser, Muratori et Pedretti sont d’ores-et-déjà forfaits.

 

Avantage Nancy.

Pierre Lees-Melou, surveillé par Nice, sera précieux dans ce match.

Il ne faudra pas regarder les statistiques au moment d’aborder ce match. En effet, on peut dire que Nancy est la bête noire de Dijon : sur les douze dernières confrontations entre les deux équipes, Nancy l’a emporté pas moins de sept fois pour une seule petite victoire dijonnaise. Les dynamiques ne sont de toute façon pas exceptionnelles, sur ses cinq derniers matchs à l’extérieur, Nancy n’en a pas remporté un seul. On sait que Dijon est capable de poser problème aux grosses équipes, il faudra aborder le match de la même façon pour se donner une chance de maintien. Enfin, il faudra surveiller les autres scores car Bastia, Caen et Lorient n’ont pas encore assuré leur maintien.

 

 

 

Le groupe dijonnais contre l’AS Nancy-Lorraine : Leroy, Reynet – Abdelhamid, Bouka Moutou, Haddadi, Lotiès, Rosier, Rüfli, Varrault – Abeid, Amalfitano, Balmont, Kwon, Lees-Melou, Martin, Sammaritano – Bela, Diony, Tavares; Blessés : Chafik (cheville), Lang (cheville), Rivière (adducteurs); Suspendu : aucun
Choix de l’entraîneur : Allain, Bahamboula, Belmonte, Marié, Sarrabayrouse

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.