20 janvier 2021

Le Grand Prix de l'Âge d'or s'invite à Dijon-Prenois

Ce weekend se déroule le Grand Prix de l’Âge d’or, organisé par Peter Auto au Circuit Dijon-Prenois. Référence du calendrier des meetings historiques, le Grand Prix de l’Age d’Or vivra sa 53ème édition en juin, la 13ème sur le célèbre circuit de Dijon-Prenois désormais en grande partie rénové. Ainsi, depuis un demi-siècle, ce grand classique demeure et son nom reste l’un des plus connus en Europe. Il permettra de réunir des voitures de légendes et promet d’offrir au public un spectacle impressionnant à tous les niveaux du 9 au 11 juin. (Communiqué de l’organisateur)

 

LE DOYEN RESSUSCITE

En plus du spectacle sur la piste, le Grand Prix de l’Age d’Or vous permettra de replonger dans l’histoire du sport automobile à travers de nombreuses animations, le rassemblement de plus de 600 voitures de Clubs, un village Automobilia…
 

 
LES CLUBS
La diversité des clubs et la convivialité au sein d’un espace dédié sont deux caractéristiques chères à Peter Auto et bien présentes au Grand Prix de l’Age d’Or. Ainsi les propriétaires et les clubs présents lors des précédentes éditions côtoient les fidèles des évènements Peter Auto. Soit une très large représentation de modèles couvrant une très large période de la production automobile. Leurs propriétaires ont aussi la possibilité de s’inscrire lors de huit sessions de roulage de vingt minutes organisées du vendredi au dimanche pour découvrir le fabuleux sur le circuit de Dijon-Prenois…
 
VILLAGE D’EXPOSANTS
Le Village permet au public de découvrir différents exposants : libraires, artistes, équipementiers, vendeurs de motos anciennes… Soit un large choix de livres, tableaux et photographies, miniatures, vêtements vintage, pièces automobiles et autres objets rares qui raviront les passionnés de l’univers de l’automobile ancienne.
 
 

LES PLATEAUX PETER AUTO

 

Classic Endurance Racing

Classic Endurance Racing
En 2017, C.E.R fête sa quatorzième saison d’existence. Un beau succès de courses à travers l’Europe où les concurrents et leurs bolides ont fait renaitre les grandes heures de l’endurance et naître une série des plus convoitées de la compétition historique.
Avec des grilles de départ de 50 voitures et des pilotes décidés à faire honneur au glorieux passé de leurs montures, le spectacle est total !
 
 
 
Euro F2 Classic

Euro F2 Classic (NOUVEAUTÉ 2017)
Créé par Peter Auto pour la saison 2017, l’Euro F2 Classic a fait son apparition à Spa-Classic. Il s’agit de la première série de monoplaces by Peter Auto. Elle rejoint les six plateaux déjà existants lors des évènements sur circuit.
L’Euro F2 Classic regroupe les monoplaces de Formule 2 ayant fait les grandes heures du Championnat d’Europe entre 1967 et 1978. Considérée à l’époque comme l’antichambre de la Formule 1, cette discipline a formé pendant une décennie des pilotes qui allaient marquer l’histoire du sport automobile.
 
 
Group C Racing

Group C Racing
Passé depuis 2016 sous l’égide de Peter Auto, le plateau Group C Racing sera présent lors des six évènements de l’organisateur français.
En vigueur de 1982 à 1994, le règlement du Group C a engendré des voitures légendaires qui ont écrit quelques-unes des plus belles pages des 24 Heures du Mans et du Championnat du Monde d’Endurance. D’abord dominée par les Porsche 956 -malgré la résistance valeureuse des Lancia LC2- la compétition s’est progressivement renforcée pour atteindre des sommets avec la montée en puissance des Jaguar, Mercedes, Toyota, Nissan et autres Mazda qui en seront assurément les vedettes.
Group C Racing

L’ère des Group C reste considérée comme le véritable Age d’or de l’Endurance pour la plupart des spécialistes de la discipline. D’allure moderne avec leur pare-brise en bulle, leurs portes en élytre et leur aileron monumental, les Group C fascinent toutes les générations et sont encore capables de performances proches de celles des prototypes LMP actuels – leur vitesse de pointe pouvant dépasser les 300 km/h !
 
 
Heritage Touring Cup

Heritage Touring Cup
Née du succès remporté par la course Spa Endurance Tourisme qui formait, avec le Sixties’ Endurance, le pôle Spa-Classic Endurance, star de l’édition 2013, l’Heritage Touring Cup connaît depuis un succès grandissant auprès des propriétaires et pilotes de ces berlines qui animèrent la grande époque du Championnat d’Europe de Tourisme (ETCC) entre 1966 à 1984 et dont le point d’orgue de la saison était constitué par les 24 Heures de Spa-Francorchamps, terrain de jeu favori de la plupart des constructeurs et des pilotes parmi les plus illustres.
Heritage Touring Cup

Cette longue période dédiée au Tourisme fut l’occasion pour nombre de constructeurs d’aligner et d’imposer leurs modèles les plus emblématiques. Parmi les plus fidèles, BMW engagea durant trois décennies toute une lignée de modèles : de la 1800 Ti dans les années 60 à la célèbre M3 dans les années 90. Détentrices du record de victoires (21) aux 24 Heures de Spa-Francorchamps, les berlines munichoises eurent de nombreuses rivales au cours de leur règne et s’inclinèrent parfois face à des Alfa Romeo GTA et GTV, Mercedes 300 SE, Ford Mustang et Capri RS, Porsche 911, Mazda RX-7, Jaguar XJS…
 
 
Sixties’ Endurance

Sixties’ Endurance
L’année 2017 célèbre la huitième saison du Sixties’ Endurance. Un plateau qui, dès ses débuts à l’occasion des Dix Mille Tours du Castellet en 2010, a séduit le public en proposant un peloton exhaustif et de qualité des reines du Championnat du monde d’Endurance composé des voitures de la catégorie Sports pré-63 et GT pré-66.
En piste, des machines dont les noms résonnent dans les mémoires des amateurs de cette période de l’Endurance qui s’inscrivait alors comme la discipline-phare du sport automobile. AC Cobra, Ferrari 250 GT, Lotus 15, Jaguar Type E …
Sixtes’ Endurance

 
La liste est longue de ces bolides qui continuent à envoûter le public par leurs lignes et leurs sonorités échappées d’un autre temps. Une diversité qui constituait la richesse du Championnat du Monde de l’époque et que les spectateurs d’aujourd’hui ne se lassent pas d’apprécier.
 
 
 
Trofeo Nastro Rosso

Trofeo Nastro Rosso
Créé en 2010 par Peter Auto, le Trofeo Nastro Rosso s’inscrit dans la lignée du Shell Ferrari Maserati Historic Challenge qui avait été, entre 1997 et 2009, l’occasion de réunir en piste les Ferrari et Maserati les plus exceptionnelles. Sa gestion en avait été confiée à Peter Auto en 1999.
Riche de son expérience et de son savoir-faire acquis sur l’ensemble des courses historiques, Peter Auto a lancé le concept du Trofeo Nastro Rosso avec l’ambition de réunir un plateau dans le même esprit, également ouvert aux modèles de Sport et GT pré-66 d’autres marques italiennes : Alfa Romeo, Abarth, Bizzarrini, Iso, Lancia, Osca, Stanguellini… Comme c’est le cas depuis 2013, le plateau accueillera quelques belles carrosseries triées sur le volet. Aston Martin DB4 GT Zagato pourront désormais partager la piste avec leurs rivales italiennes : Maserati, Ferrari ou Alfa Romeo.
 
 

LES PLATEAUX INVITES

 

HGPCA 1

HGPCA 1 – Moteur avant Pré 1961
Les voitures de ce plateau marquent la naissance d’une nouvelle ère du sport automobile. Suite à la seconde Guerre Mondiale et l’arrêt brutal de toute forme de compétitions, les constructeurs se remettent au travail pour offrir une toute nouvelle génération de voitures de Grand Prix. Avec Alfa Romeo, Ferrari et Maserati pour l’Italie, Cooper et ERA pour l’Angleterre sans oublier Gordini ou Talbot pour la France, c’est une nouvelle lignée de voitures qui prend la piste avec à leur volant une toute nouvelle génération de pilotes : Juan Manuel Fangio, Stirling Moss, Froilan Gonzalez ou encore Maurice Trintignant. La Formule 1 est née et les circuits européens deviennent un nouveau terrain de bataille.
 
HGPCA 2

HGPCA 2 – Moteur arrière Pré 1966
Les automobiles de ce plateau préfigurent, avec l’arrivée des moteurs arrière, l’ère moderne. Elles offrent un nouvel équilibre et une cylindrée limitée à 1500cc pour une plus grande sécurité des pilotes. Ce savant mélange technique donnera ses bases à la Formule 1 contemporaine. Graham Hill, Jim Clark ou encore Jack Brabham incarnent la nouvelle génération de pilotes et Cooper, Lotus et Brabham celle des constructeurs en devenir.
 
FIA LURANI TROPHY

FIA LURANI TROPHY
Ce plateau réunit des monoplaces propulsées par des moteurs de série de petites cylindrées : les Formule Junior à moteur avant (Stanguellini, Elva…) et moteur arrière (Lotus, Lola…). Crée en 1958 par l’Italien Giovanni Lurani, la Formule Junior était en son temps considérée comme la première étape vers les disciplines supérieures.
 
 
Programme du weekend

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.