17 août 2019

France cadet /junior d’athlétisme : ambitions côte d’oriennes

Avant les championnats de France cadets juniors d’athlétisme qui se déroulent ce weekend à Dreux (27) DIJON-SPORTnews est allé à la rencontre de 6 jeunes athlètes des différents clubs côte d’oriens

 

Loïc Ntaouatolo ASPTT Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

DIJON- SPORTnews : Comment te sens tu à l’aube de ce championnat de France ?

Loïc Ntouatolo (ASPTT Dijon 400 m haies junior ) :  je suis assez confiant à l’approche de ces championnats de France cadets juniors. C’est l’aboutissement d’une belle saison ainsi qu’une satisfaction personnelle. Participer à de telles compétitions représente un rêve pour les athlètes. J’ai le soutien de tout mon club ainsi que de mon coach donc à partir de là je ne me fais pas de soucis. Ils me pousseront à donner le meilleur de moi-même.

Justine Audertin (AC Chenôve Perche  cadette) Je suis plutôt confiante même si les conditions météorologiques annoncées ne sont pas très bonnes, mais ce sont les mêmes conditions pour tout le monde alors il faut faire avec.

Yannis Ammour (Dijon UC 100 m junior) : A l’aube de ce championnat je me sens bien, un peu nerveux

Gabin Thiolière (AC Chenôve saut en hauteur junior) : mentalement je me sens prêt pour ces championnats de France. Physiquement je pense l’être aussi car lors de mes derniers entraînement j’étais plutôt bien.

Justine Aubertin AC Chenôve © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Alexis Chambrion (Dijon UC 1500 m cadet) : Je me sens confiant et en bonne forme, malgré cette tendinite au tendon d’Achille gauche. Je suis impatient de courir.

Audrey Michot (Athlé 21 800 m juniors) : Ma saison estivale ne s’est pas vraiment passée comme je l’aurais souhaitée, elle m’a un peu déçue. Je pensais que ce serait plus simple de battre mon record. Je me sens néanmoins plutôt bien car la qualification a été très dure à obtenir, je suis passée d’extrême justesse. Aller aux France c’est quand même une belle récompense.

 

DSN : Quelles sont tes ambitions en terme de performance et de place sur cette compétition ?

L N :  tout d’abord, j’aimerai être à la hauteur de mes 54″84 réalisées il y a quelques semaines. C’est pourquoi je vise au minimum cette performance et j’espère la battre. Je reste concentré sur ce que j’ai à faire, évidemment je pense à cette finale mais je ne me mets pas la pression le plus important étant de réaliser une bonne course et d’avoir le sentiment d’avoir donné le meilleur de soi-même de ne pas avoir de regrets. Si cela m’amène à la finale ce serait génial!

Yanis Ammour DUC © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

 J A : L’objectif d’aujourd’hui c’est déjà de se qualifier pour la finale qui se déroulera demain dans l’après midi, c’est mon premier objectif, il faudra passer la barre des 3m40 ou faire partie des 12 meilleures. Si la finale s’offre à moi, être dans les 8 premières françaises sera mon deuxième objectif. C’est un championnat de France avec des conditions difficiles, il peut se passer n’importe quoi même pour les premières filles au bilan français.

Y A : en terme de performance comme je me sens bien physiquement pourquoi ne pas battre mon record ( 10″72) et au niveau de la place faire une finale et pourquoi pas un podium ( mais je ne me précipite pas )

G B : J’aimerais battre mon record qui est 2 m 05 mais il va falloir déjà se qualifier en finale grâce à la qualification qui est cet après midi avec une barre de qualification a 2 m 03. Cette année il y a beaucoup de niveau en junior cela ne va pas être facile. Je ne vise pas forcément de place particulière pour moi c’est juste de m’approcher au maximum de mon record ou de le battre.

A C : Ce que je veux tout d’abord c’est réussir à me qualifier en finale tout en gardant pas mal de jus dans les jambes. Une fois en finale, ce que je vise c’est le podium, peu importe le temps ici ce qui compte ce n’est pas le chrono c’est la place.

Gabin-Thiolière-AC-Chenôve © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

A M : Mon objectif pour ces France est avant tout de me faire plaisir et de battre mon record de 2’18”11. Ce championnat est ma dernière échéance pour cet été.

 

DSN : Est ce un rendez vous primordial pour toi ?

L N :  Il s’agit évidement d’un rendez-vous important pour moi. Il s’agit seulement de ma deuxième qualification aux championnats de France été (et 3ème avec celle de 2016 en hiver sur le triple saut). Cela représente beaucoup pour moi car on peut se mesurer aux meilleurs athlètes de France. Ça me permet de prendre conscience de leur niveau et cela me motive pour tenter de rivaliser avec eux.

J A : C’est un rendez vous primordial pour moi car c’est ma dernière année de cadette et l’année prochaine le niveau sera plus élevé avec les juniors, il faut alors profiter de ce dernier championnat de France pour pourquoi pas aller chercher un record.

Y A : rendez-vous primordial? Oui car c’est mes plus grands championnats

Alexis Chambrion Duc © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

G B : C’est un rendez vous primordial pour moi car en novembre dernier je me suis fait une blessure au genou et j’ai du me faire opérer je n’ai repris l’entraînement que fin avril c’est donc un rendez vous à ne pas manquer aujourd’hui car c’est important pour moi de réaliser une bonne performance aux France. Je n’ai pas assez d’entraînement cette année pour être vraiment prêt physiquement mais l’envie de réussir  est là.

A C : Ce championnat c’est pourquoi je m’entraîne depuis le début de la saison estivale. C’est l’apogée de ma saison, et ce sera aussi ma dernière compétition avant de partir en vacances sportives. Je suis donc hyper motivé et très déterminé à aller chercher cette médaille. 

A M : C’est un rendez-vous primordial car ce sont  les France et c’est un des objectifs de ma saison.

 

DSN : Quelles sont tes autres échéances de l’été ?

L N : Je n’ai pas d’autre échéance après les championnats de France. Je pense me reposer un peu mais pas trop car il faut garder la forme. C’est pourquoi je me contenterai de faite du foot, du basket, du tennis pendant juillet et août.

Audrey-Michot-Athlé-21 © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

J A : Cet été, ce sera du repos mais aussi du renforcement musculaire pour commencer une nouvelle saison dans de bonnes conditions.

Y A : Cet été il y aura des championnats internationaux mais tout dépendra de ma place aux France

G B : Cetété c’est le repos

A M : Ces France sont la dernière compétition de ma saison c’est aussi pour ça que c’est important pour moi de finir sur une bonne note. J’ai une pensée pour Coco et Stessy mes copines de club qui ne sont pas qualifiées pour quelques centièmes.

 

La totalité des athlètes de Bourgogne Franche Comté qualifiés 

 

 

 

112 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.