26 octobre 2020

Hand : U17 : la France bute sur l'Espagne à Longvic

C’est devenu une habitude. Depuis plusieurs années, l’équipe de France U17 vient préparer sa campagne d’été à Dijon. Et depuis plusieurs années également il rencontre en préparation l’équipe d’Espagne devenue au fil des années sa bête noire. Cette année était organisé en trois soirée, un tournoi des 4 nations regroupant La Tunisie, le Danemark et donc l’Espagne et la France. Les deux premières soirées se sont déroulées à Dôle et à Chalon. Avec deux victoires en poche La France et l’Espagne s’affrontait à Longvic pour la “finale” du tournoi. Malgré l’envie française, l’Espagne l’a encore emporté (24-19) Une bonne préparation toutefois pour le prochain Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (FOJE) qui se déroulera à Györ (Hongrie) du 22 au 30 juillet prochain durant lequel la France débutera face à …. l’Espagne.
 
LES PHOTOS DE LA DERNIERE JOURNEE ICI
 
Précisons tout d’abord que ce groupe U17 avait quelques accents dijonnais avec les présences, dans le groupe joueurs du jeune pivot du Dijon Bourgogne Handball Mathieu Hermand, mais aussi dans le staff de Thierry Jaffiol, habituel responsable du pôle espoir du CREPS, en tant qu’entraîneur adjoint, de Nicolas Jarzat, lui aussi du CREPS, comme préparateur physique et sur ce tournoi de François Mai ex gardien du DBHB comme kyné. A noter aussi que les jeunes tricolores ont bénéficié durant leur stage de l’expérience d’un stagiaire de luxe en la personne de Thierry Omeyer.
 

N Tanzi a montré de belles choses en première période © Nicolas GOISQuE/NikoPhot

La France et l’Espagne domine les deux premières journées
La première journée du tournois des 4 nations voyaient donc s’affronter à Dole, la France et la Tunisie d’un côté, l’Espagne et le Danemark de l’autre. Après s’être détaché à la mi-temps (15-7) les jeunes tricolores ont vu revenir des Tunisiens accrocheurs à -3 durant la seconde période avant de bien terminer pour l’emporter logiquement (31-20). De son côté la sélection Ibérique débutait parfaitement son tournoi en dominant des Danois jamais facile à manoeuvrer (27-21). Lors de la deuxième soirée à Chalon, la France a réussit un match référence face aux “Vikings”ce que confirmait l’entraîneur principal Pascal Person et l’emporte (33-30), L’Espagne ne rencontrant pas de soucis face aux Tunisiens (33-20)
 
Très actif en défense Mathieu Hermand a malheureusement écpé de trois exclusion synonymes de carton rouge © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La France dans le coup durant 43 minutes
On avait donc pour la troisième journée le scénario rêvé avec cette finale France Espagne. En lever de rideau si l’on peut dire, le Danemark prenait la troisième place du tournoi en dominant la Tunisie (28-19) après une première période accrochée (12-11). A 20 heures débutait donc à l’espace Pecqueux Rolland, copieusement garni suite à la parfaite organisation de l’ALC Longvic, ce France Espagne tant attendu. D’entrée le rythme est soutenu et les duels plutôt viril, avec notamment un Mathieu Hermand au four et au moulin au centre de la défense française. L’Espagne présente un jeu fluide et bien léché avec des enclenchements intéressants, des tireurs performants et une présence intéressante du pivot extrêmement actif. Côté  français c’est peut être moins collectif mais l’on s’appuie sur de belles fulgurances notamment de Baptiste Damatrin ou Sadou Ntanzi. Il y a opposition de style mais à la mi-temps le score est nul (11-11,30′).
 
L’Espagne a une nouvelle fois eu le dernier mot © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Hermand puis la France voient rouge
La France rentre bien des vestiaires. Utilisé jusque là uniquement en défense, le Dijonnais Mathieu Hermand prend place en attaque au coeur de la défense espagnole. Bien servi le jeune pivot marque les deux premiers buts de son équipe en seconde période. L’Espagne perd un peu de sa superbe et la France bien dans son match prend les devant (17-15, 41′). C’est alors qu’intervient le tournant du match. Disposant d’une balle de + 3 la France concède une interception et sur le contre Mathieu Hermand emporté par son enthousiasme commet une faute grossière qui lui vaut une troisième exclusion de deux minutes donc le rouge. Désorganisé au coeur de leur défense les jeunes tricolores accusent le coup et baissent de régime, manquant alors cruellement d’efficacité offensive, à l’inverse d’une formation ibérique retrouvant ses belles couleurs et son jeu brillant. Les Espagnols reprennent l’avantage et ne le lâcheront plus. Frustrants pour les Français qui ont peut être raté le coche mais qui reconnaissons le sont tombés sur une bien belle formation.
 
Réaction de Thierry Jaffiol, entraîneur adjoint

Réaction de Mathieu Hermand, pivot français et du DBHB

 
Thierry Jaffiol et Mathieu Hermand © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 
 
 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.