9 décembre 2019

Bon débuts de Stéphane Perrin en 24h séries

Le pilote dijonnais Stéphane PERRIN et Arnaud QUEDE patron d’AC Motorsport se sont lancés dans un nouveau challenge cette saison  : participer au championnat 24H Series. Comme son nom l’indique, ce championnat est composé de course d’endurance de 12 ou 24H ouverte au GT et Voitures de tourisme. Pour se faire, ils ont optés pour la nouvelle Audi RS3 LMS. Un nouveau challenge de taille après les succès rencontrés en Fun Cup ses quatre dernières années. Après quelques tests durant l’été, l’équipe était prête pour son baptême du feu lors des 24h de Barcelone ce weekend. Communiqué SP Consulting


L’épreuve se disputait sur le circuit de Catalunya à l’est de Barcelone  théâtre du traditionnel grand prix d’Espagne de F1. Stéphane PERRIN habituel pilote d’ AC Motorsport était rejoint pour l’occasion par Rafael GIALIANA patron emblématique de Tecpro Barriers ( protection F1), le belge Vincent RADERMACKER( ancien pilote Volvo et Vauxhall en BTCC..) Marc GUILLOT (plusieurs fois champion de France et d’Espagne de Clio cup) et Jean Marc THEVENOT (25 ans d’expérience en coupe Clio).

 

11ème place sur la grille pour cette première course © 24h TCE Séries

Des essais perturbés 

Nos compères avaient 3 séances d’essais libres pour parfaire l’apprentissage de la voiture et du circuit. La voiture était de suite compétitive mais dégradait trop rapidement ses pneus sur ce tracé au revêtement abrasif. Les changements de réglages en vue de régler ce problème allait rendre la voiture plus difficile à piloter. C’est dans ces conditions délicates que Vincent Radermacker qualifiait la voiture en 11ème position. Un gros travail de toute l’équipe durant la nuit allait permettre de résoudre ces problèmes.

 

 

lL’Audi s’est révélée rapide en course © 24H TCE Séries

Course :  Un très bon rythme émaillé de petits incidents

C’est Marc GUILLOT qui prenait le départ ce samedi midi, très vite il  remontait et pointait 6ème après quelques tours. Une petite touchette avec un concurrent et une surchauffe des pneus avant faisait redescendre Marc à la 10ème place avec un élément de carrosserie endommagée qu’il fallait refixer à l’issue de son relais. 2 tours de perdu dans cet arrêt et la 888 pointait au 33ème rang. Pas de quoi décourager nos pilotes qui entamaient leur remontée, enchaînant les tours rapides (toujours dans les 3 voitures les plus rapides de la catégorie) en gérant parfaitement les pneus. A ce rythme, la 888 entamait la nuit à une belle 10ème place (première Audi) . C’est alors que vers minuit Vincent RADERMACKER anticipait son arrêt après avoir entendu un bruit.

 

Une 16ème place finale après une course mouvementée © 24H TCE Séries

Rien n’était décelé et Stéphane PERRIN reprenait la piste, c’est alors que la voiture s’est mise à fumer fortement puis moins, Stéphane décidait de rester en piste. De plus la voiture devenait difficile à conduire à cause d’un gros survirage dans les virages à gauche. Stéphane finissait son relais de 2H dans ces conditions en conservant sa 10ème place. C’est à son arrêt que l’équipe se rendit compte que l’extracteur droit touchait sur le pneu qu’il venait découper jusqu’à la corde. Plus embêtant, cela avait endommagé le porte moyen où une vis avait cédé rendant la roue arrière libre. L’équipe réalisait tout son possible pour réparer cette pièce mais la 888 perdait 20 tours dans l’affaire et retombait aux alentours de la 28éme place.Un nouveau soucis de palette venait contrarier la nouvelle remontée de l’ AUDI 888. Nos pilotes conservaient un des meilleurs rythmes en piste. La voiture ralliait l’arrivée et finissait ces premières 24 Heures en 16ème position. Au vue de son rythme en course, nos compères auraient pu espérer un Top 5 mais les différents incidents en ont décidé autrement.

 

Stéphane Perrin © Thomas Hazebrouck photographe

Réaction de Stéphane Perrin  « Je suis assez satisfait de ce Weekend dans l’ensemble, nous avons beaucoup appris pour cette première sortie à ce niveau, nous repartons de Barcelone avec la certitude de notre compétitivité, notre capacité à toujours être dans les meilleurs temps en piste. Personnellement, cela confirme l’impression que j’avais eu lors des test, je suis fait pour ce type de voitures car je suis très à l’aise au volant de L’AUDI. Nous espérons franchir un nouveau Step lors de la prochaine course lors des 12h de Francorchamps (7.8 oct) »I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.