20 septembre 2020

Baptême du feu délicat pour le DMH

Tout comme l’an dernier, les Dijon Métropole Handball débute officiellement sa saison 2017-2018 par la Coupe de la Ligue et la réception au palais des sports Jean-Michel Geoffroy d’un pensionnaire de la Lidl Star Ligue, à savoir Saran. Une entrée en matière tonique pour les Dijonnais qui pourrait servir à bien les lancer avant de recevoir Istres la semaine prochaine pour la première journée de Proligue.

 

L’an dernier Dijon avait débuté sa saison en s’inclinant devant Chambéry, là encore pour le compte de la Coupe de la ligue. Puis il avait dû patienter exempt pour la première journée en raison du retard de qualification de Sannois St Gratien et avait alors connu un début de saison difficile, un scénario que le CDB ne veut surtout pas renouveler cette année.

 

Mathieu Drouhin ici face à Miro Rac en avril 2016 apporte toute son expérience à Saran © Eric BONTEMPS

Saran, pas que de bons souvenirs

l’adversaire de ce soir, le Saran Loiret Handball a réussit l’an dernier un début de saison tonitruant pour son accession à l’élite hexagonale. Plus en difficulté en fin de championnat, il a tout de même réussit à obtenir son maintien et entame donc une seconde saison à ce niveau. Saran n’est pas un inconnu pour le DMH qui a longtemps croisé sa route en Proligue. Et ce ne sont pas forcément de très bons souvenirs pour les Bourguignons qui ont souvent connus des difficultés face à Mathieu Drouhin et ses coéquipiers. On se souvient des “malheurs” causés notamment par le grand arrière gauche Jean-Jacques Acquevillo, mais pas seulement. Le club a enregistré cette saison une signature de renom avec l’arrivée de l’international espagnol Chema Roriguez, génial demi-centre qui a fait les beaux jours de sa sélection nationale. On devrait avoir du spectacle ce soir avec un adversaire donc vraiment coriace pour l’entrée en matière dijonnaise.

 

Le DMH attend beaucoup de ses recrues de gauche à droite, Reig Guillem, Sobol et Bécirovic © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un DMH ambitieux

Dijon qui a réalisé une préparation intéressant comme le raconte l’entraîneur adjoint Ulrich Chaduteaud. Le club a voulu tirer les leçons de la saison passée où il avait parfois manque de “métier” en axant son recrutement sur l’expérience avec l’arrivée notamment du Tchèque  Jan Sobol, de l’Espagnol Eduardo Reig Guillem ou du Slovène Boris Bécirovic, tous de “v”ieux” briscards rompus aux joutes handballistiques. Si la Coupe de la Ligue ne constitue pas l’objectif majeur du Dijon Métropole Handball qui cherchera avant tout une qualification pour les play-offs de Proligue, elle ne sera pas bradé pour autant. C’est un beau premier match à jouer et une victoire de prestige permettrait d’emmagasiner de la confiance et d’aborder au mieux un premier rendez-vous en championnat qui s’annonce lui aussi costaud fac à Istres vendredi prochain.

 

 

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.