8 mars 2021

Entrée en matière réussie pour le DFCO féminin

Le DFCO féminin ne se rate pas au démarrage en remportant une victoire 3-2 sur le terrain de Nîmes. Dominateur pendant une bonne partie de la rencontre, il a vécu une fin de match plus difficile mais l’essentiel a été fait !

 

Une pléthore d’occasions

Laura Bouillot a marqué le premier but de la saison du DFCO (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Les Dijonnaises avaient à cœur de se mettre rapidement en confiance, et c’est le cas avec un but de Laura Bouillot très tôt dans le match (8′). Un début de match très réussi donc comme nous l’explique justement l’attaquante dijonnaise : “On entame le match en suivant les consignes, c’est-à-dire aller jouer chez elles au maximum, on a beaucoup joué dans les espaces laissés par leurs défenseures et pas mal en profondeur.” Une stratégie qui paye puisque le DFCO se procure un très grand nombre d’occasions, malheureusement pas forcément avec la réussite au bout avec 7-8 occasions nettes non converties dont deux barres transversales, un poteau et un pénalty raté. Grâce à une réalisation de Pauline Cousin, l’une des recrues estivales, les Dijonnaises parviennent toutefois à faire le break peu avant la pause (44′). Après une grosse intensité mise en première mi-temps, la seconde se fait un peu plus compliquée même si le DFCO se procure encore quelques occasions dont une convertie par Pauline Desbourdieux qui porte le score à 3-0 (53′).

Tatiana Solanet et le DFCO ramènent une première victoire (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Nîmes revient en fin de match

Le dernier quart d’heure est plus difficile avec l’équipe de Nîmes qui revient au score en marquant deux buts sur quasiment leurs deux uniques occasions. Laura Bouillot explique cette fin de match : “on a comme baissé le pied, on a moins poussé vers l’avant et je pense que l’on a laissé beaucoup d’énergie en première mi-temps car on a beaucoup joué la profondeur !” Le DFCO va sans doute essayer de progresser au niveau du réalisme offensif afin de convertir davantage d’occasions pour s’éviter des frayeurs en fin de match mais il s’agit en tout cas d’un premier match encourageant malgré les deux buts encaissés. D’autant plus que l’effectif dijonnais était loin d’être au complet avec toujours six joueuses absentes (Agathe Maetz, Adeline Rousseau, Violette Kummerlé, Justine Pacaud, Ophélie Cuynet et Marine Chène sont blessées ou en phase de reprise).

La réaction du coach Yannick Chandioux : “C’est bien de démarrer par une victoire. L’équipe a mis une grosse intensité pendant la 1ère heure du match. Nous ne sommes pas suffisamment récompensés malgré la domination et les nombreuses occasions ! La dernière demi-heure est plus difficile, Nimes prend plus de risques et revient au score. Plus de réalisme aurait permis une victoire plus facile… Maintenant, il faut récupérer du déplacement et bien préparer le match de Metz !”

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.