1 mars 2021

Le CDB retrouve l’Europe

16 mai 2005, dans un Palais des Sports (pas encore Jean-Michel Geoffroy) surchauffé et plein comme un oeuf, le Cercle Dijon Bourgogne des Ludivine Jacquinot, Héléna Groposila, Aurélie Thibert et autre Siv Heim Saeboe bat Leverkusen en finale aller de la Challenge Cup Européenne. Ce n’était pas si loin mais c’était une autre époque du hand féminin, la Ligue Féminine n’avait pas encore vu le jour. Ce samedi en fin d’après midi, le CDB retrouve la Coupe d’Europe, en recevant la formation italienne de Salerne, pour la première fois depuis 4 ans, une compétition à la saveur particulière, même si le “feu” de 2005 n’est sans doute pas prêt d’être égalé de sitôt.

 

Lors de la récente présentation officielle du CDB, le coach Christophe Maréchal parlait de la Coupe d’Europe en évoquant évoqué la fierté de la jouer et en espérant passer le premier tour ce qui permettrait de jouer les Danoises de Copenhague, un handball séduisant. L’objectif n’étant pas de gagner cette compétition, trop difficile, mais de bien figurer pour représenter au mieux Dijon et la région

 

Joanna Lathoud est la nouvelle capitaine du CDB © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Joanna Lathoud “retrouver le goût de la victoire”

La nouvelle capitaine dijonnaise Joanna Lathoud attend la rencontre avec appétit : “je pense que l’on doit un peu oublier le championnat ce weekend et se faire plaisir et surtout retrouver le goût de la victoire qui nous manque tant et qui nous ferait beaucoup de bien. On reste très concentré sur nous même car on ne sait pas quel genre d’équipe est Salerne ni le jeu qu’elle propose. On corrige nos faiblesses pour être le plus performant possible. On a à coeur d’aller le plus loin possible dans cette coupe d’Europe pour permettre au public dijonnais de la (re)vivre avec nous. Permettre aussi de montrer que nous sommes pas abattues par tout ce qu’on a vécu ces derniers temps. Cela va aussi nous permettre d’acquérir de l’expérience face à des équipes d’un style et d’une culture différente. Mais aussi montrer que l’on existe sur la scène européenne”

 

Eloïse Dewez va effectuer son premier match officiel de la saison © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Enfin au complet

Pas épargné depuis le début de saison le CDB va enfin pouvoir batailler avec l’ensemble de ces forces vives. Si l’on excepte Déborah Kpodar toujours convalescente, le reste de l’effectif est partant. On devrait donc voir pour la première fois cette saison Barbara Moretto et Eloïse Dewez (toujours en attente de qualification pour la LFH mais autorisées à jouer l’Europe) ou Joanna Lathoud, qui n’a pas encore foulé le parquet en rencontre officielle. Bien sur, les temps de jeu des unes et des autres seront différents en fonction des états de forme.De sérieux renforts quand même, qui devraient permettre à Christophe Maréchal des rotations bien plus nombreuses que lors des trois premiers matchs de championnat et une gestion plus sereine de ses troupes.

 

© Jomi Salerno

L’inconnue Salerne.

Même si elles sont habitués aux joutes européennes, les championnes d’Italie de Salerme semblent être des adversaires à la portée du CDB.  Composée quasi exclusivement de joueuses italiennes, si l’on excepte l’arrière droite cubaine Suleiky Gomez Hernandez, la formation de Salerne (Sud de Naples) ne comptent pas dans ses rangs de grands noms du handball européen. La sélection italienne ne fait pas non plus partie des ténors du continent et c’est donc plutôt un premier tour abordable qui est proposé à Joana Lathoud et consorts. Il faudra juste, selon la formule consacrée être bien concentré et ne pas prendre l’adversaire de haut.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.