29 novembre 2021

Retrouvailles européennes sauce italienne réussies pour le CDB

Quatre ans après sa dernière participation aux joutes continentales, le Cercle Dijon Bourgogne retrouvait le parfum européen ce samedi en recevant les championnes d’Italie Salerne. Une formation transalpine dont on ne savait pas grand chose et composée presque exclusivement de joueuses italiennes sans grande référence. Pourtant le CDB a eu du mal à rentrer dans sa partie et ne s’est libéré qu’en toute fin de première période pour finalement prendre le large(27-18) et assurer quasiment sa qualification avant le retour qui a lieu dès ce dimanche toujours à Dijon.

 

L’ALBUM PHOTO  ICI

 

Une victoire par les temps qui courent ne fait vraiment pas de mal, accompagnée du retour de joueuses privées de compétition depuis le début de saison (blessures, non qualification en LFH) cela est encore mieux. Ne boudons donc pas notre plaisir même si de l’aveu même des actrices ce fut loin d’être une prestation parfaite.

 

Salerne a montré de joies choses en début de rencontre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Débuts hésitants

Audrey Deroin est ménagée pour cette rencontre après sa blessure face à Nantes. Favori sur le papier, Dijon ne rentre pas comme il le faut dans la partie. Cela manque cruellement d’agressivité défensive et de fluidité offensive. Martina Skolkova , rayonnante en début de match en championnat rate ici ses premières tentatives. Pire, elle quitte le terrain rapidement après une mauvaise réception sur le bras. Si Sarah Paulsen est plus en verve en ce début de rencontre, La gardienne Pruenster et ses coéquipières font quasi jeu égal et se permettent même un cinglant 4-0 pour passer en tête (6-8) peu après le quart d’heure de jeu. Maréchal est contraint au temps mort. Il remplace Ben Slama peu en vue dans sa cage par Leborgne et lance la capitaine Joanna Lathoud au renfort d’une défense bien trop “passoire” pour le moment. Le résultat est quasi immédiat. Le CDB recolle vite (9-9, 21′) grâce à un bon jeu de transition, facilité par les pertes de balles transalpines sur une défense retrouvée. Mieux à la faveur de deux supériorités numériques obtenues en fin de période le CDB va se détacher avec notamment deux buts en cage vide de Skolkova et Bouchard (14-10, 30′). L’appréhension initiale a disparu et Dijon atteint la pause avec une avance intéressante face à de vaillantes Italiennes.

 

Sarah Paulsen a réalisé une bonne prestation © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Jeunesse et retours payants

Mieux, dès le retour des vestiaires, les locales se mettent définitivement à l’abris face à un adversaire plus à la peine qui manque de rotations. Un 4-1 initial porte l’avance bourguignonne à +7 (18-11, 4′). Dès lors la rencontre est pliée et les jeunes pousses dijonnaises en profitent pour avoir du temps de jeu et pour marquer (Gravelle 2 buts, Lahcene 2, Houlet 3….). On a aussi le plaisir de revoir sur cette rencontre une Eloïse Dewez solide en défense et combative au sein de la défense adverse (1/2) ainsi qu’une Barbara Moretto, en manque de compétition mais habitée d’une envie énorme(2/4). Sarah Paulsen après sa mésaventure face à Toulon, réalise, elle, une belle prestation (6/7) et le CDB dans son ensemble montre à qui en doutait que solidaire, sa défense au sein de laquelle Lathoud, bien secondée par Dewez ou Lahcene, a encore montré sa préciosité,  est toujours compliquée à attaquer (même si l’allumage a été plutôt diesel). Bref en plus de la qualification quasi acquise, le CDB a mis quelques feux au vert ce samedi. Un bémol, Kenza Houlet qui devrait rater le retour suite à une douleur dorsale.

 

 

On a revu avec plaisir Barbara Moretto sur le parquet © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.