3 mars 2021

VW Fun Cup : Stéphane Perrin deuxième à Mettet

Comme tous les ans, Le championnat d’Europe VW Fun Cup avait rendez-vous ce weekend sur le circuit Jules Tacheny de Mettet pour la cinquième manche du championnat d’Europe 2017. Ce circuit est le plus court, (2 km seulement) et le plus physique de l’année avec ses enchaînements et son dénivelé. Pour ces 10 heures, Martin Leburton et le Dijonnais Stéphane Perrin  disputaient  la course à deux. Un beau défi physique en perspective qui s’est avéré payant avec une deuxième place au final.

 

Pôle position pour Stéphane et Martin © SPC

N’ayant plus d’ambition au championnat, l’objectif des deux compères était de retrouver le podium après des 25h de SPA à oublier (confortable leader ils avaient dû abandonner suite à une casse moteur) . C’est sur une piste sèche mais avec un ciel menaçant que se déroulèrent les essais. Martinsignait le chrono de référence de la 888 et réalisait la pôle, la troisième en quatre ans sur ce circuit qu’il affectionne.
.

Course : la seconde place après avoir tout donné
Samedi midi, le soleil était de retour pour le départ de ces 10h de METTET. Au premier virage, Martin conservait le leadership. Il essayait d’imprimer un rythme élevé et seule la 277 des champions en titre pouvait suivre. Très vite, on comprit que la victoire allait se jouer entre ces deux voitures.

Une belle confrontation © SPC

Au terme de l’heure de course, un incident en piste obligea, la direction de course, à sortir la safety car.C’est à ce moment que la 888 décida d’anticiper son ravitaillement. Stéphane reprenait le volant, et une fois tous les arrêts au stand effectués, la 888 avait accru son avantage avec 30 seconde d’avance. Une bonne opération, mais il fallait compter sur une seconde neutralisation pour que cette stratégie décalée soit payante.
On assistait alors à un sprint, véritable mano à mano ou aucune des deux voitures ne voulait céder. La fatigue commençait à se faire sentir au terme des relais pour nos « deux gladiateurs ». La 277 pouvait compter sur 4 équipiers. En plus de la fatigue légitime, nos compères devaient faire face à une pédale de frein de plus en plus molle. A la tombée de la nuit, la 277 dépassait la 888 pour ne plus quitter la tête. En prise avec des freins à l’agonie, Stéphane et Martin étaient épuisés mais heureux de couper la ligne en seconde position. Une performance qui n’est pas passée inaperçue auprès des observateurs tant le tourniquet wallon est réputé pour sa contrainte physique avec ce type de voiture dépourvue de direction assistée.

 

Stéphane Perrin © SPC

La réaction de Stéphane Perrin « Je suis très heureux de cette seconde place. Il était tant de remonter sur le podium en championnat d’Europe après nos déboires estivaux .Soulagé et épuisé, on a des ampoules plein les mains, on a réussi notre petit challenge avec Martin. Faire les 10h ici à deux et finir sur la boite. Un grand merci à toute l’équipe et aux partenaires qui rendent cette aventure possible »

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.