17 avril 2021

La JDA sur sa lancée à Gravelines

Après son beau succès engrangé lors de la première journée face à Chalons Reims, la Jeanne D’Arc de Dijon a parfaitement enchaîné hier soir en allant s’imposer à Gravelines sur le score de 70-80. Auteurs d’un début de match tonitruant (29 points dans le premier quart), les Dijonnais ont vu revenir leurs adversaires lors du 3ème acte mais ont trouvé les ressources nécessaires pour aller chercher une deuxième victoire en autant de match. Un début de saison quasi parfait.

 

Il est bien sur trop tôt pour s’enflammer, mais ce que la Jeanne a montré sur ses deux premières sorties de Pro A est tout de même prometteur et laisse augurer de belles choses pour la suite, même si évidemment il y aura des temps plus durs. Ce qui est pris n’est plus à prendre et ne boudons donc pas notre plaisir en ce début d’automne.

 

Valentin BIGOTE a fait mal à son club formateur © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Dijon démarre pied au plancher

Alors que l’on s’attend à une grosse entame des locaux de Gravelines poussés par leur superbe public, ces derniers ayant à se faire pardonner la raclée prise au Mans en ouverture de la saison, ce sont bien les Dijonnais qui mettent d’entrée la main sur la rencontre. En 4 minutes la JDA prend quasiment dix longueurs d’avance à la faveur d’une adresse insolente, et de trois paniers primés, dont deux pour le seul ailier Rion Brown, qui finira MVP du match avec 24 d’évaluation (4-13,4′). De retour sur le parquet qui a vu ses premiers pas, Valentin Bigote se sent pousser des ailes et c’est toute la JDA qui s’envole dans ce premier quart où tout lui réussit. L’écart se rapproche doucement des 20 points et ce n’est qu’à la faveur d’une faute antisportive de Ryan Pearson que Gravelines, devant un public médusé limite légèrement la casse après 10 minutes (13-29,10′).

 

Bigote “à la maison”

Et Dijon poursuit, Bigote est chez lui et deux lancers de Brown donnent les fameux 20 points d’avance aux hommes de Laurent Legname (21-41, 25′). Les Nordistes cherchent leur respiration, Julien Mahé est contraint aux temps morts, mais rien n’y fait sur sa lancée la Jeanne rejoint les vestiaires avec une confortable avance de 18 points (33-51, 20′) après en avoir compté jusqu’à 22 d’avance. Bigote et Brown ont déjà passé les 10 points, mais c’est le collectif dijonnais dans son ensemble, comme cela avait déjà été le cas face à Chalons Reims, qui a impressionné sur cette première mi-temps

 

Rion BROWN l’ailier dijonnais a réalisé u gros match (9/0 ;3/3 à 2pts, 3/3 lf, 3/4 à trois points) © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Gravelines revient à vitesse grand V

On se souvient du petit coup de mou dijonnais lors du 3ème quart face aux Champenois et l’on se méfie donc de la reprise. Piqués au vif et surement bousculés par Julien Mahé à la mi-temps, les Gravelinois présentent un tout autre visage durant ce troisième quart et plantent d’entrée un 8-0 qui réveille le Sportica, sonné et un tantinet agacé par la première période des siens (41-51, 22′). C’est au tour de la JDA de subir devant des locaux retrouvés, à l’image du MVP 2016-2017, DJ Cooper qui sort un panier primé venu d’ailleurs, marque encore dans la foulée, et contribue au retour impressionnant de son équipe dans l’ambiance que l’on devine. En 9 minutes les Nordistes sont dans basques dijonnaises (58-59, 29′). Tout est à refaire pour les hommes de Legname dont le temps mort n’a pas calmé la furie gravelinoise. Après une demi heure de jeu, Dijon qui a marqué le dernier panier du quart temps, mais seulement 10 points en 10 minutes, ne compte plus que 3 points d’avance (58-61,30′).

 

Denier quart salvateur

La Jeanne va -t-elle craquer et gaspiller sa formidable première période ? Que Nenni, Gravelines est il fatigué par la grosse débauche d’énergie depuis la reprise  ? Toujours est-il que la pluie de paniers essuyée au troisième quart (25 pts encaissés) se calme soudain et Dijon retrouve de l’air (62-67,35′). Contraint de faire des fautes Graveline envoie l’adversaire sur la ligne des lancers francs où Frazier et Brown gardent leur sang froid. L’écart repasse à 10 points à trois minutes du terme, cela sent bon. Comme signature finale à sa belle prestation Rion Brown enfile son troisième panier primé sur 4 tentatives. Les Nordistes rendent les armes et Dijon enquille une deuxième victoire de rang à la grande satisfaction de son coach .

 

Laurent LEGNAME a parlé d’exploit après la rencontre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Réaction de Laurent Legname (site officiel JDA) : « Il y avait plus de pression de leur côté pour leur premier match à domicile. On a attaqué le match par le bon bout avec de bonnes séquences défensives. C’est sûr qu’il y allait avoir une réaction du côté du BCM. J’ai dit aux joueurs de ne pas paniquer. On a réussi ensuite à faire quelques stops, mettre des gros shoots. Ça leur a mis la tête sous l’eau. Avec l’équipe que le BCM a su construire, c’est un exploit de gagner ici ce soir. »

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.