22 août 2019

De prometteuses gazelles viennent à bout de Pontarlier

Promues, la dernier en Fédérale 1, les Gazelles du Rugby Féminin Dijon Bourgogne, entamaient leur championnat ce dimanche en accueillant à Bourillot, une vieille connaissance, plusieurs fois affrontée à l’étage inférieur, Pontarlier (Entente du Haut Doubs). Au terme d’une rencontre intense et âprement disputée, les gazelles se sont imposées sur un essai d’Estelle Bethaz en fin de rencontre (10-8).

 

NOS PHOTOS DE LA RENCONTRE ICI

 

Didier Couette, l’un des entraîneurs dijonnais nous avait prévenu avant la rencontre : “On assistera à une opposition entre deux formations aux  styles de jeux opposés, avec des ballons portés et travaillés par les avants côté  Pontarlier et un jeu plus aéré et tourné vers le large pour les Dijonnaises.” L’ensemble du match lui donnera raison.

 

Pontarlier a bien entamé la rencontre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Pontarlier débute fort

Et l’on ne met pas bien longtemps à rentrer dans le vif du sujet. Dès le coup d’envoi les visiteuses investissent le camp dijonnais et les avant doubistes mettent la machine en route. Prises à la gorge, les gazelles reculent et encaissent rapidement un premier essai, oeuvre collective du pack visiteur avec la deuxième ligne Graf à la conclusion; un essai non transformé  (0-5,3′). ”  On a un début de match compliqué. L’équipe de Pontarlier nous met la pression et enchaîne les phases de pick and go. Elles arrivent à franchir la ligne après deux plaquages loupés” commentait après match Jordan Gaudillier le coach dijonnais. Un début compliqué donc pour les gazelles pour leur baptême en Fédérale 1

 

Au bout de cette action d’Aline Bonnet le premier essai dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Exploit de Bonnet

On s’inquiète donc un instant de savoir si les Gazelles vont réagir. On est heureusement rapidement rassuré. Solides défensivement, les locales jouent sur leur force en tentant de déplacer le ballon et de faire courir l’adversaire. Trop brouillone ou maladroites dans un premiers temps, avec plusieurs ballons tombés stoppant les initiatives, elles parviennent finalement à leur fin sur un éclair de leur demi d’ouverture et capitaine Aline Bonnet, passant en revue une bonne partie de la défense pontissalienne pour finir en terre promise. Là encore l’essai n’est pas transformé mais les gazelles sont au rendez-vous (5-5, 30′). Malgré quelques velléités, plus rien ne sera marqué avant la pause qui renvoie donc les équipes dos à dos pour quelques minutes de récupération et de rafraîchissement bien méritées après 40 première minutes intenses. 

 

Lola Couturier fixe l’arrière adverse avant de transmettre le ballon de la gagne à Estelle Bethaz © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon courbe l’échine puis lâche les chevaux

A la reprise, les joueuses du Haut Doubs reprennent possession de l’ovale et s’installent dans le camps bourguignon. Les gazelles sont acculées et défendent becs et ongles leur embut, parfois à la limite de la rupture, mais à la limite seulement. On voit notamment sur cette période, les progrès réalisés aussi bien sur le plan technique que mental par les gazelles. Ne parvenant pas à ses fins, Pontarlier se résout à prendre trois points sur une pénalité de Maessen aux 18 mètres plein centre (5-8, 57′). Dès lors les deux formations se rendent coup pour coup mais les défenses prennent pour le moment le pas sur les attaques.

La joie des gazelles après cette première victoire © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

En fin de rencontre, alors que l’on se dit que Dijon n’y arrivera peut être pas, on sent cependant une baisse de régime physique côté Pontarlier. Et sur une belle offensive partie de leur 40 mètres, les gazelles parviennent à transmettre la balle à l’ailière Lola Couturier qui fixe parfaitement l’arrière pontissalienne avant de transmettre à Estelle Bethaz qui franchit la ligne en coin malgré le placage désespéré d’une adversaire revenue en catastrophe. La transformation est ratée mais Dijon tient sa victoire et a parfaitement réussi sa première à ce niveau.

 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Réactions dijonnaises 

Mélitine Masson, pilier des gazelles : “C’était un très beau match, et un gros test pour notre nouvelle équipe fraîchement constituée ! Un match de stresse et de suspense jusqu’à la fin mais qui annonce une belle année riche en cohésion, en émotion et on l’espère en belles victoires !”

 

 

 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Jordan Gaudillier, coach des Gazelles : ” Après l’essai initial vite encaissé, nos filles commence à se mettre en place après 15 min. On commence à conserver les ballons notamment sur nos touches. Les filles répondent à l’essai de Pontarlier par une percé et un essai d’Aline. En deuxième mi temps les filles de Pontarlier ré attaquent  fort. On défend dans nos 22 et ça chauffe pendant 10 15 min. On arrive à gérer notre temps faible en concédant seulement 3 points. Après 30 min de jeu Pontarlier baisse physiquement. Nous mettons plus de vitesse. Lola fait une percée sur l’aile gauche et Estelle est à la finition. Nous réalisons  un gros match qui montre les progrès de l’équipe au niveau de la mentalité. Il y a 2 ou 3 ans ont perdait ces matchs là. Cette année on surfe sur ce que l’on a construit l’an dernier (l’état d’esprit, la défense,…) avec l’apport de nouvelles filles. Ils y a encore des points à travailler mais c’est normal en ce début de saison. Le contenu du match est très prometteur. A nous d’enchaîner

 

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.