20 août 2019

Basket Fauteuil : un dernier quart fatal à la JDA Fauteuil

Après sa belle victoire inaugurale à Lille pour son entrée dans le championnat de Nationale 1B de basket fauteuil, la JDA recevait samedi, exceptionnellement au gymnase Louzole à St Apollinaire (pour raisons caritatives), la formation de CAPSAAA Paris qui pour sa part avait atomisé le Centre Fédéral en ouverture (+33). Au terme d’un match engagé et physique, les Parisiens ont mieux tenu la distance et ont fait la différence lors du dernier quart (43-50).

 

CAPSAAA Paris est une équipe que connait bien la JDA pour l’affronter depuis plusieurs saisons mais aussi parce qu’elle est une fidèle du tournoi de rentrée de pré saison qu’organise Dijon. La JDA avait le 9 septembre dernier dominé ce match de préparation  mais la compétition est toujours aune autre histoire !

 

Mariane Buso et la JDA ont fait face à une défense physique des Parisiens © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon démarre bien

Privés d’Emilie Ménard et de Denis Quin absents, la JDA entame bien la rencontre jouant rapidement et faisant preuve d’adresse, avec un Damien Lordel toujours “rageur” à la mène et une Marianne Buso précieuse au scoring. Dans ce premier quart, la jeunesse dijonnaise prend de vitesse l’expérience parisienne et Dijon fait la course en tête après 10 minutes de jeu (14-9). Dans cette opposition de style avec des Parisiens plus physiques, plus grands également en moyenne, la tendance s’inverse durant le second quart. Les joueurs de la capitale montant d’un cran leur agressivité défensive, font perdre plusieurs munitions d’attaque aux locaux qui ont bien plus de peine à trouver le chemin des filets (8 points inscrits seulement lors de ce deuxième quart). Une difficulté offensive qui permet aux visiteurs de grignoter leur retard sous l’impulsion d’Elvis Yan Eu et de Mohamed Chikh et même de posséder une petite longueur d’avance  à la pause (22-23, 20′).

 

17 points pour Mohamed Chikh qui tire ici malgré Hugo Barbe © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Paris termine mieux.

Les débats s’équilibrent durant le troisième quart. Dijon manque un peu de rotations et tire beaucoup sur ses 3 joueurs majeurs (Lordel, Buso et  Verdin ) qui commencent forcément à fatiguer avec  un temps de jeu conséquent. Les Parisiens ne sont pas forcément beaucoup plus nombreux mais sans doute plus homogènes. Ces dix minutes initiales de la seconde période sont un jeu de chat et de souris, les deux formations se rendant coup pour coup et passant tout à tour devant au score. Dijon tente d’accélérer le jeu tandis que Paris impose sa présence physique sous le panier dijonnais et prend un peu plus de temps pour s’installer en attaque et faire mouche. Après 30 minutes de jeu pas de jaloux et 34 partout. Le dernier quart sera plus difficile pour les troupes d’Anne Filice. Malgré la rentrée de Willem LAure qui apporte de la taille et du physique dans la défense dijonnaise, cueillant au passage de nombreux rebonds, la “fraîcheur” est côté parisien. De nouveau les gâchettes dijonnaises peinent à se mettre en position et les bras parisiens sont là pour barrer le chemin du panier. Fatigués, les Dijonnais ont plus de mal à contre carrer les offensives parisiennes et les visiteurs connaissent leurs 10 minutes les plus prolifiques (16 points). Sans être ridicules, les coéquipiers de Sébastien Verdin cèdent finalement la victoire à Paris qui aura mieux tenu la distance lors de ce match disputé.

 

Anne Filice © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Anne Filice (coach Dijon) C’était un match où l’équipe qui a gagné voulait plus la victoire que l’autre. Nous perdons de 7 points en ayant mené presque la moitié du match ; l écart maximum a été de de 9 points entre les 2 équipes. L’intensité et l’agressivité des Parisiens nous ont fait déjouer et nous avons eu  3 fois plus de pertes de balle que la semaine dernière à Lille. Cependant , malgré de mauvais timings de passe l’adresse était au rendez vous avec 45% de réussite au shoot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.