21 septembre 2020

L'Elan Béarnais stoppé par un "ouragan" nommé JDA

En présentant le match dans notre article d’hier on avait souligné l’importance de s’appuyer sur une grosse défense pour prendre le score et être en confiance offensivement. Merci à la JDA d’avoir parfaitement appliqué nos “consignes” en débutant, comme contre Levallois, la rencontre tambour battant. L’Elan Béarnais a dû se demander ce qui lui tombait sur la tête durant un premier quart temps survolé par la Jeanne. Une JDA qui a su ensuite parfaitement gérer son avance pour l’emporter brillamment (65-85).
 
Laurent Legname ne cachait pas sa satisfaction après match : “J’avais vraiment envie que l’équipe fasse un gros match à l’extérieur. Le début de la rencontre a été au-delà de nos espérances. On avait ciblé leurs points forts et nous avons empêché l’Elan Béarnais de jouer” (site officiel JDA)
 

Le collectif dijonnais a fait exploser Pau en début de rencontre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Dijon assomme d’entrée…..
Cela va peut être devenir une marque de fabrique, déjà auteur d’un départ canon la semaine dernière face à Levallois, la Jeanne a encore fait mieux à Pau en atomisant les locaux dès la première seconde (0-13,6′). Les consignes sont appliquées à la lettre et les Dijonnais sont particulièrement agressifs sur le porteur de balle. Tout le monde y met du sien, Dijon cueille tous les rebonds défensifs et de l’autre côté du terrain, l’adresse est au rendez-vous . Pau, qui n’est pas la première équipe venue, a plutôt l’habitude d’agresser défensivement ses adversaires mais là, l’arroseur est plus que clairement arrosé. Il faudra deux lancers francs du meneur  Kyan Anderson après plus de 5 minutes de jeu pour permettre à l’élan de débloquer son compteur. Et alors ? La Jeanne aligne un deuxième 13-0 pour mener de 24 points après 9 minutes de jeu (2-26, 9′), ne réglez pas votre ordinateur ou votre portable, il ne bugge pas !! A la fin de ce premier quart, les Pyrénéens n’ont inscrit que deux paniers dans le jeu (+4 lancers) et la Jeanne est sur des bases stratosphériques (9-28, 10′).
 
Valentin Bigote a été précieux © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

…..Et maintient l’écart
Pau va t-il réagir ? Serge Crevecoeur a déjà du prendre deux temps morts dans les dix minutes initiales sans grand résultat. Après 5 minutes dans ce deuxième quart, on a un début de réponse à notre question. Le score est de (17-37), Pau a donc stoppé l’hémorragie mais ne parvient pas à grignoter son retard. La JDA est depuis une minute à 5 fautes collectives sur ce quart ce qui traduit l’agressivité mise par les hommes de Legname dans les tâches défensives. Maintenir le rythme hallucinant du premier quart n’était tout simplement pas possible mais l’avance prise permet aux Bourguignons de ne pas s’affoler quand Pau aligne une “petite” série de 6 points (23-40, 17′). Un temps mort du technicien “côte d’o-varois” et hop ça repart avec un panier primé de Valentin Bigote. A la pause Dijon maintient son confortable matelas (29-49). Symbole de la performance collective, la JDA compte 9 scoreurs à trois points et plus à mi parcours (Taylor et Pearson pointant en tête avec  unités).
 
Pau réagit mais Dijon ne rompt pas
Les Palois ont sans doute entendu parler du pays à la pause. Un retournement ne semble possible qu’avec une inversion totale du scénario de la première période. Les locaux reviennent effectivement avec d’autres intentions et tentent d’imprimer le rythme de la rencontre. La Jeanne résiste bien durant 6 minutes (38-58, 26′) avec notamment un superbe tir primé de son capitaine Axel Julien. Le talent pyrénéen est cependant présent et à l’image d’un superbe panier de Taqwa Pinéro, l’Elan se redonne du baume au coeur en alignant un 9-0 pour revenir à 11 longueurs (47-58,29′).  Encore une fois les jeunes Dijonnais ne s’affolent pas et concluent ce troisième tiers par un 4-0 réduisant le retour de Pau à une moindre ampleur. Avec 15 points d’avance au moment d’aborder le dernier quart, et l’état d’esprit affiché jusque là, on peut être raisonnablement confiant (47-62,30′). 
 
La Jeanne finit le boulot.
Un dernier quart qui commence idéalement avec un panier primé de Valentin Bigote (meilleur marqueur de la rencontre avec 18 points) qui ne plait pas au coach local qui stoppe immédiatement le jeu. Peine perdue Ryan Pearson dans un style bien à lui redonne 20 points d’avance à Dijon en toute fin de possession (47-67, 34′), Pau n’a rien marqué en 4 minutes.
9 points 8 rebonds, des stats solides pour Rion Brown © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Le ressort est cassé et les Palois n’ont plus d’élan ! L’écart ne redescendra plus sous les 15 points et au final, il restera peu ou prou celui creusé par une fantastique JDA au terme de ce premier quart temps qui restera dans l’histoire de sa saison. Avec ce résultat probant, qu’il faudra bien sûr confirmer si possible à l’ASVEL samedi (après la parenthèse coupe de France à Charleville mercredi), Dijon marque les esprits et grimpe à la 5ème place de Pro A. Un coup d’oeil sur les stats (ci dessous) montre bien le caractère collectif de la performance dijonnaise du soir.
 
 
 
 
source site officiel JDA

 
 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.